SNPTV
Pub TV

Les coulisses de la campagne le Jardin d’Orante

Le cornichon très français de retour sur les écrans

Reitzel relocalise la filière du cornichon en France depuis 2016 sous sa marque Jardin d’Orante et poursuit ses efforts pour le faire savoir à travers une nouvelle vague de publicité en janvier et février. Mettant en scène ses bocaux sur des airs très français, les trois spots, efficaces et amusants, permettront de booster la notoriété de la marque et valoriser ses engagements, uniques, en faveur des filières locales.

Marseillaise, chant du coq et french cancan… Jardin d’Orante se joue des clichés pour attirer l’attention des consommateurs à travers trois films courts de neuf secondes dans lesquels on découvre les bocaux s’agitant sur des airs très « made in France »… Cette campagne vise à mettre en lumière l’engagement de la marque en faveur du made in France puisqu’elle est la seule à proposer du cornichon français à grande échelle et à prix accessible en grande et moyenne distribution.

Les films sont signés The Brand Nation et l’achat média est assuré par Mediatrack.

Films :
N°1 Le Coq 
N°2 La Marseillaise 
N°3 Le French Cancan 


Questions annonceurs
Charlotte Schmidt, responsable marketing de Reitzel

Quels sont les enjeux d’une nouvelle prise de parole TV pour votre marque ?
Pour communiquer au plus grand nombre, la télévision est un média incontournable ! L’enjeu est double ; prendre la parole sur ce message unique de l’origine : le cornichon peut être Français puis faire monter en notoriété notre jolie marque Jardin d’Orante, seule aujourd’hui à proposer une alternative Made in France à grande échelle et à juste prix dans le rayon du condiment. A savoir que cette culture a quitté nos champs dans les années 90 et les consommateurs ne savent pas vraiment qu’elle est l’origine des cornichons qu’ils consomment, pour que ce projet ait du sens dans les rayons, il fallait éveiller le doute et communiquer fort sur notre démarche cornichon français et l’origine retrouvée du cucurbitacée.

Notre campagne TV a commencé l’an passé et a recueilli de belles performances sur ces items (couverture et notoriété), nous souhaitons inscrire cette prise de parole dans la durée après chaque récolte et mise en rayon pour soutenir notre démarche de relance de la filière du cornichon français qui compte après 3 ans d’existence : 11 agriculteurs, 17 hectares, 216 tonnes de cornichons français ramassées, ce qui représente pas moins de 600 000 bocaux. L’objectif est donc de le faire savoir aux français, parce que cela répond à leurs attentes puis de les inviter à relancer cette filière à nos côtés en achetant les cornichons Français Jardin d’Orante.

Quel dispositif de communication avez-vous mis en place ?
Nous avons mis en place, avec l’agence Mediatrack, une campagne puissante sur une durée de 4 semaines à partir du 17 janvier sur plusieurs canaux simultanément : TV, Catch up, Réseaux sociaux mettant en scène à tour de rôle nos 3 films sur le Cornichon français semé, récolé et mis en bocal en France. Un relai merchandising est également fait en magasin pour que les consommateurs puissent identifier nos produits plus facilement dans le rayon.

Quelles spécificités du média TV avez-vous exploitées pour cette campagne ?
Nous toucherons avec le média TV deux cibles distinctes en fonction des canaux TNT et Hertzien. A la fois les jeunes CSP + en Access et Peak et les 35-59 ans en journée. Bien cibler nos publics nous permet de gagner en répétition. Chose primordiale avec une saga de 3 spots en format court de 9 secondes. Via le replay, on va réussir à aborder la thématique « cuisine », car c’est elle qui l’aborde le plus souvent et de façon plus globale la catch-up nous permet de toucher les petits consommateurs TV.

En quoi la télévision vous a-t-elle semblé incontournable dans votre stratégie ?
La télévision reste le 1er media de masse, elle nous permet de toucher une très large audience, d’atteindre des performances inégalées par d’autres médias avec un coût/contact utile (meilleur rapport coût/qualité du contact). De plus, elle nous permet d’allier le son à l’image, ce dont nous avions besoin pour toucher nos publics avec des films visuels, sonores et en mouvement très connotés « Français » ce qui aurait été plus difficile avec la radio ou une campagne d’affichage. Relancer la filière du cornichon français à grande échelle est une démarche très appréciée, nous en avons beaucoup parlé aux journalistes, aux consommateurs lors d’évènements comme les salons. Mais pour gagner rapidement et efficacement en notoriété la Télé était une évidence !