SNPTV
Pub TV

Les coulisses de la campagne Happn

Questions annonceur :

Didier Rappaport, CEO et Cofondateur de Happn

Didier Rappaport– Quels sont les enjeux d’une nouvelle prise de parole TV pour votre marque ?
Cela fait bientôt 2 ans que Happn a été lancé en France, et avec cette toute première campagne TV il s’agissait pour nous de marquer un tournant dans notre histoire. La TV est un média puissant : elle permet de toucher nos publics-cibles et contribue à renforcer notre notoriété dans un marché concurrentiel, et nous espérons que cette prise de parole saura également marquer notre différence.

– Quel dispositif de communication avez-vous mis en place ?
Nous avons mis en place un dispositif complet sur les chaines de la TNT en adéquation avec notre cible: D8, W9, NT1, NRJ12, RMC Découvertes, 6TER, D17, Chérie 25, Equipe 21, Numéro 23, HD1 et BeIn Sports. La campagne a commencé le 2 janvier et s’est terminée mi-février sous 3 formats différents : un spot de 15 secondes, un spot de 20 secondes, ainsi que des parrainages d’émissions.

– Quelles spécificités du média TV avez-vous exploitées pour cette campagne ?
En un spot de quelques secondes, nous avons pu mettre en image notre message clé : on croise de nombreux inconnus tous les jours. Mais si dans le domaine de la rencontre, le hasard fait souvent bien les choses… il ne fait pas tout ! On n’a pas toujours l’occasion d’aborder cet inconnu(e) au moment propice et c’est dans ces situations là que Happn trouve toute son utilité : Retrouvez qui vous croisez.

– En quoi la télévision vous a-t-elle semblé incontournable dans votre stratégie ?
Dans une logique de notoriété, le média TV est incontournable par sa puissance auprès de notre cible. En parallèle, nous utilisons aussi le web et les réseaux sociaux pour optimiser notre visibilité sur toute la période de la campagne.

– Que vous a apporté le média TV pour cette campagne ?
La TV est un support qui s’adresse à une cible très large et qui ainsi permet de présenter notre service au plus grand nombre. Presque 2 ans après l’introduction de Happn en France, nous souhaitons davantage faire connaitre l’application auprès du grand public.

– Comment avez-vous mis en scène les bénéfices de l’offre ?
Nous avons donné vie à une situation universelle : un homme et une femme se croisent, se plaisent, mais ne saisissent pas l’occasion de s’aborder. C’est une rencontre de tous les jours… qui n’aboutit pas. Happn, par son concept hypergéolocalisé et en temps réel, permet de retrouver les personnes croisées et donne une seconde chance aux occasions manquées.

– Qu’est-ce qui caractérise cette campagne ?
Notre tonalité est différente de l’univers habituel des sites ou applications de rencontre. En effet, nous ne promettons ni l’amour, ni les rencontres d’un soir. Nous mettons en avant une réalité : le hasard nous fait surement croiser les bonnes personnes, mais on ne peut pas tout laisser au hasard. Happn agit alors comme un coup de pouce pour retrouver les personnes croisées au quotidien.