SNPTV
Chiffres clés

Social TV, quels impacts sur l’industrie audiovisuelle ?

Bilan de saison NPA Conseil
Social TV, quels impacts sur l’industrie audiovisuelle ?

NPA Conseil publie son bilan de saison 2012?2013 de la Social TV, une étude qui revient sur les clés du succès des programmes sur les réseaux sociaux, les principaux leviers d’animation et les liens avec l’audience TV. Ce bilan est réalisé en partenariat avec Mesagraph, société de référence dans le domaine de l’analyse des données de la Social TV.

  • 55 millions de tweets par 2 millions de twittos

Sur l’ensemble de la saison 2012?2013, plus de 2 millions de personnes ont commenté la TV sur Twitter, générant au total plus de 55 millions de commentaires. En une saison, le volume d’activité a été multiplié par 4, passant de 500 000 tweets/semaine en septembre 2012 à plus de 2 millions de tweets/semaine en juin 2013.

  • 20 marques programmes ont concentré à elles seules 50% de la totalité des tweets autour de la TV

– La téléréalité reste le genre leader : 12 des 20 programmes du Top sont des émissions de téléréalité. Depuis deux saisons, The Voice confirme sa domination au sein des programmes les plus commentés sur Twitter, un succès notamment lié à l’implication des personnalités du programme (Nikos mais aussi les candidats qui parviennent à avoir une notoriété sociale supérieure à la plupart des animateurs TV).

? Le sport devient le genre n°2 de la Social TV : le nombre de tweets autour du sport a connu une croissance de 1150% sur la saison. Les diffusions de matchs de ligue 1 sur Canal+ et des internationaux de France de Rolland Garros sur France Télévisions ont particulièrement contribué au succès du genre.

? Le talk?show émerge comme un genre social : Touche pas à mon poste et Le Grand journal rencontrent des succès sociaux de plus en plus forts grâce à la mise en place de stratégies sociales.

  • Un univers conquis par tous les acteurs : L’ensemble des groupes TV offre désormais des dispositifs sociaux autour des programmes. Les groupes Canal+ (17% de PdA sociale), M6 (13% de PdA sociale) et France Télévisions (13% de PdA sociale)s’attachent à contesterle leadership de TF1 en part d’audience sociale (36% de PdA sociale).

  • Les 15?24 ans au cµur de l’audience sociale : Les 15?24 ans sont surreprésentés dans l’audience sociale de la TV (42% des participants alors qu’ils ne pèsent que pour 7% de l’audience TV).

  • L’engagement de l’audience se renforce : Le nombre moyen de tweets mensuels par twitto passe de 5 tweets en septembre 2012 à 12 tweets en avril 2013, ce qui confirme une intensification de l’engagement des participants.

  • Pas d’émergence notable de nouveaux réseaux : Malgré l’utilisation ponctuelle de nouveaux réseaux sociaux dans les dispositifs des chaînes, Facebook et Twitter imposent leur hégémonie dans l’univers de la Social TV.

  • Des dispositifs sociaux de plus en plus maîtrisés

> L’essor des applications?compagnons
27 programmes TV ont bénéficié cette saison d’expériences synchroniséessur des applications smartphone et tablette, ce qui illustre la volonté des diffuseurs d’organiser et enrichir de nouveaux contenus la discussion sociale autour de leurs programmes.

> Les postures d’énonciation
Pour engager les téléspectateurs les diffuseurs utilisent différents types d’animation sociale. On relève 5 postures d’énonciation:
1.
Posture  journaliste  : alerter de la diffusion, informer sur un thème, éclairer un sujet en apportant un contenu.
2. Posture  challenger  : poser des questions, donner des énigmes à résoudre, créer des jeux.
3. Posture  participatif  : proposer aux twittos de diffuser leurs tweets à l’écran, permettre au téléspectateur de poser des questions via la Social TV, utiliser Twitter comme un outil de sondage.
4. Posture  complice  : faire rire, apporter de la convivialité, générerl’enthousiasme, donner un regard surles coulisses.
5. Posture  mécène  : apporter des contenus bonus ou des accès à la TV de rattrapage, proposer des jeux?concours.

  • Des liens vérifiés entre audience sociale et audience TV

Signe que l’audience sociale participe à la fidélisation de l’audience TV,surl’ensemble des diffusions en access prime time du talk?show Touche pas à mon poste, la progression de l’audience TV surla cible des 15?34 ans est symétrique à celle de l’audience sociale, illustrant ainsi lamise en place d’un rendez?vous de Social TV

  • Un buzz pour impacter l’audience TV

Lorsque des coups de feu ont interrompu Le grand Journal de Cannes le 17 mai 2013, l’audience TV de Canal+ a progressé subitement. Les réseaux sociaux ont joué un rôle d’alerte des communautés dans cet effet. Par curiosité, une masse d’internautes informés de la situation s’est dirigée vers Canal+.

> En savoir +

à télécharger