SNPTV
Chiffres clés

Objets Connectés : la France prend de l’avance

Objets Connectés : la France prend de l’avance 
 
Une étude exclusive Havas Media et CSA dévoile la perception des Français sur l’Internet des Objets. 
 
Conclusion, ils sont prêts à les adopter ! 


La France, qui compte de nombreuses start-ups positionnées sur l’IoT (Internet of Things), est un véritable lieu de savoir-faire qui n’a pas à rougir de la Silicon Valley. Des sociétés comme Withings, Parrot, Akka, entre autres, offrent des objets connectés toujours plus inventifs et perfectionnés, comme des drones, des balances, des bracelets de santé, et même la première voiture connectée qui n’a pas été conçue par un constructeur automobile. D’autres comme MFG Labs sont à la toute pointe des algorithmes. 
 
Dans ce contexte, Havas Media a réalisé une étude exclusive sur le niveau de connaissance et de perception des objets connectés par les Français (internautes 15/49 ans – étude en collaboration avec CSA*). Une étude qui  démontre l’adhésion massive de nos concitoyens sur le sujet. 

Les Français, incollables sur les objets connectés 
 
L’Internet des objets entre dans leur quotidien. 81% des internautes interrogés en ont déjà entendu parler et ils sont 55% à savoir de quoi il s’agit. Quand on demande aux interviewés quels sont les objets connectés déjà commercialisés, la montre connectée, annoncée par certains fabricants via des spots TV occupe la tête du classement (71% des interrogés pensent, avec juste raison, qu’elle est déjà commercialisée), suivie par la voiture connectée (62%). La perception est dans certains cas en avance par rapport à la réalité. En effet, les internautes interrogés pensent que certains objets sont commercialisés alors qu’ils ne sont pas encore diffusés auprès du grand public. 
 
La voiture suscite un réel engouement puisque on la retrouve en première position du classement (61%) des objets selon l’intérêt suscité, la montre (49%) arrive en second suivie du réfrigérateur (48%). En termes d’intentions d’achat, la montre arrive en tête (31% d’intention), suivie par la voiture (27%) et le bracelet (27%).

Les objets connectés, facilitateurs de vie pour 71% des Français 
 
L’étude met aussi en évidence la crainte des internautes de voir ces objets et les data que l’on peut en tirer porter atteinte au respect de leur vie privée. 78% d’entre eux le pensent et ce pourcentage est plus élevé chez les plus jeunes (83% sur les 15/29 ans). Néanmoins, ces craintes ne constituent pas un obstacle à l’enthousiasme. Les avis sont plutôt positifs : 78% des personnes interrogées pensent que les objets et les services associés leur permettront de trouver leurs informations numériques n’importe où et n’importe quand, 75% estiment que ces objets sont synonymes de progrès et 71% pensent qu’ils leur faciliteront la vie. Enfin, 57% des personnes interrogées pensent que ces objets se généraliseront d’ici cinq ans. Les objets connectés, une nouvelle relation marque et consommateur en devenir
 
Ce nouvel univers représente donc un réel potentiel pour les marques : mieux connaître leurs consommateurs, appréhender les usages, à condition cependant d’établir une relation basée sur le fairplay: une identification volontaire des utilisateurs, des services associés à valeur ajoutée, et donner les moyens au consommateur de maîtriser l’utilisation et l’exploitation des données. Havas Media s’est engagé dans cette démarche avec ses clients et partenaires. 

à télécharger