SNPTV
Chiffres clés

Neuf insights sur les nouveaux comportements des téléspectateurs et les habitudes ancrées

Elargissement de l’offre, multiplication des écrans, SVOD, multi-tasking, social TV, … les téléspectateurs adaptent leurs comportements face à la profusion

Les téléspectateurs adaptent leurs comportements face aux nouvelles offres de contenus et de services, soutenues par les nouvelles technologies. Voici 9 résultats extraits de 9 études publiées l’an dernier, qui illustrent ces tendances émergentes ou déjà bien installées, mais aussi la résistance de certaines habitudes plus classiques :

1- La multiplication des écrans
Les « autres écrans » captent 29% de la durée d’écoute quotidienne TV/vidéo. Le téléviseur conserve sa prééminence avec 71% de la durée d’écoute totale. L’ordinateur reste le deuxième écran avec une part de 17%. Poussé par la dynamique de la vidéo en ligne et des formats courts, le smartphone enregistre la plus forte progression en passant de 5% à 8% de part en un an.
Source : étude VidéoScope Publicis Media/Scholè Marketing (avril 2016).

2- TV live vs TV de rattrapage : la France coupée en deux
Plus de la moitié des Français (57%) déclarent regarder encore très majoritairement la TV en live, alors qu’une petite moitié (43%) regardent de moins en moins la TV linéaire au profit majoritairement de la TV de rattrapage (35%) ou de la vidéo en streaming par abonnement (8%). Dans la même étude, le «start over» (capacité à démarrer un programme quand on veut lorsqu’il a déjà débuté) ressort comme la première attente des téléspectateurs, parmi les innovations proposées. Elle est citée par 45% des sondés.
Source : étude CSA Research/NPA Conseil (sept.2016)

3- Les enfants, champions du multi-screen, en linéaire et en délinéaire
43% des enfants de 4-14 ans utilisent au moins 3 écrans pour regarder des contenus TV/vidéo à la demande et 28% pour le live TV. Ces taux ont progressé de 6 points en un an. Désormais plus d’un enfant sur deux (51%) utilisent au moins deux écrans pour regarder la TV en direct (+3 points vs 2015).
Source : étude Ipsos/Gulli (juillet 2016).
Selon l’étude Global TV de Médiamétrie, les enfants de 4 à 14 ans sont particulièrement présents parmi les téléspectateurs autres écrans : ils représentent 20% des téléspectateurs sur les écrans internet alors qu’ils constituent 7,2% de l’auditoire quotidien sur téléviseur. La tablette est leur écran internet préféré pour s’adonner à cette activité.

4- Plus d’un internaute sur 10 consomment la VOD sous forme d’abonnement
Cette proportion (10,7%) a doublé en l’espace de deux ans. Les utilisateurs de la VOD en mode locatif à l’unité restent plus nombreux (16,2%), tandis que 6,5% des internautes pratiquent l’achat définitif. Il s’agit de moyennes sur la période janvier-septembre 2016, selon le baromètre mensuel CNC/Vertigo.

5- La réception TV par mode ADSL ou fibre continue de progresser
Elle gagne 2,4 points en un an et se rapproche de la TNT (-2,9 points) qui reste le mode de réception principal des foyers avec 55,5% de pénétration vs 46,8% pour l’ADSL et la fibre.
Sur les postes principaux des foyers, l’ADSL et la fibre sont au coude à coude avec la TNT : 44% vs 45,2%.
La réception satellite est à son niveau le plus bas des 3 dernières années : 22,7% des foyers et 20,4% des postes principaux.
Source : Observatoire de l’équipement audiovisuel du CSA, réalisé par Médiamétrie (1er trimestre 2016)

6- L’écran TV reste incontestablement l’écran privilégié pour les grands événements sportifs
Pendant l’Euro 2016, la plupart des téléspectateurs ont suivi les matchs de la France sur un écran audiovisuel (97,4% vs 2,6% à la radio). L’écran le plus utilisé reste de loin le poste de télévision (93,1% des écrans audiovisuels), devant l’ordinateur (2,7%) et le vidéo-projecteur (2,3%). Les audiences sur tablette (0,6%) et smartphone (0,8%) sont marginales.
Source : étude Publicis Media (moyenne sur les 7 matches joués par l’Equipe de France)

7- Télévision et réseaux sociaux : le cercle virtueux
Selon une étude menée par l’institut iligo en septembre, 63% des utilisateurs de Twitter s’en servent régulièrement devant la TV et 50% tweetent régulièrement à propos des programmes en direct, des proportions qui ont gagné 15 points en deux ans.
La social TV serait un cercle vertueux car les individus qui la pratiquent regardent davantage la télévision, selon l’étude Global TV de Médiamétrie.

8- La TV est toujours le 1er média pour s’informer
85% des internautes français déclarent utiliser souvent ou de temps en temps la TV pour s’informer sur la vie publique et politique (internationale, nationale ou locale). Sur ce critère, la TV devance encore Internet et les médias sociaux TV qui se rapprochent (73%). Source : étude BVA/Orange (nov.2016).
Le baromètre annuel La Croix/TNS Sofres, publié en février dernier, a aussi confirmé la place de la TV comme premier média de l’«info chaude», et a montré une baisse de la confiance envers les infos publiées sur Internet, qui a atteint son plus bas niveau de crédibilité depuis 2008.

9- Films, Documentaires et Infos : le podium des contenus préférés
Les films (59%), les documentaires (54%) et les infos (45%) sont les 3 genres de programmes TV des internautes français, selon une enquête de BVA réalisée en juillet pour la Presse régionale. Les séries (44%) n’arrivent qu’en 4ème position et le sport à la 6ème place (26%), devancé par les émissions culturelles (27%). Les émissions de divertissement (18%) et les jeux (12%) arrivent loin derrière.
Si l’intérêt pour les films et l’info n’est pas une surprise, le documentaire a bénéficié ces dernières années d’une exposition accrue : en prime-time sur les chaînes publiques et à tous les horaires sur les chaînes France 5, Arte et RMC découverte, trois chaînes dont les audiences progressent.

> Lire l’article sur CBNews