SNPTV
Chiffres clés

Les Français et la relaxation

Enquête réalisée en ligne du 4 au 6 novembre 2014. Echantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée d’au moins 18 ans, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e). 

A la demande de l’agence Française de Massages-Bien-être, Harris Interactive a réalisé une enquête auprès des Français concernant la relaxation. Ces derniers prennent-ils le temps de se relaxer ? Quelles sont les principales sources de stress et les activités privilégiées par les Français afin de se détendre ?

Les principaux enseignements de cette étude :

Dans un contexte national jugé anxiogène, la situation financière (67%) et le travail (59%) constituent deux sources de stress majeures pour les Français. Le travail génère d’ailleurs un niveau de stress particulièrement important chez les plus jeunes (84%).

Près d’un Français sur deux (48%) considère qu’il est difficile de s’accorder des moments de relaxation au cours d’une semaine normale. Les Français estimant qu’il est difficile de se relaxer attribuent ce problème au manque de temps (76%).

En effet, 32% déclarent y consacrer moins d’une demi-heure par jour et 16% n’y consacrent que moins d’1/4 d’heure. Ce sont les plus jeunes et les personnes ayant un revenu mensuel net de 1 500 à 2 000 euros net par mois qui s’accordent le plus de temps pour la relaxation tandis que les femmes et les personnes âgées de 35 à 49 ans sont celles qui s’accordent le moins de temps de relaxation. 

La lecture (34%), la télévision (31%) et la sieste (30%) sont les activités privilégiées par les Français afin de se relaxer.


Neuf Français actifs sur dix déclarent que leur emploi les stresse, dont 44% régulièrement. 

64% des actifs jugent que leur entreprise ne prend pas des mesures afin de prendre en charge ou de réguler le stress de ses salariés. Lorsque des mesures ont été mises en place, les actifs déclarent qu’il s’agit principalement d’inciter ou d’interdire les sollicitations professionnelles en dehors des horaires de travail et pendant les vacances (33%), de fixer un horaire maximum de travail (24%) ou d’interdire les réunions en soirée après une certaine heure (16%) ou l’aménagement d’espace de relaxation (16%).

Selon les Français, réaliser un massage bien-être chez un professionnel permettrait principalement de se sentir mieux dans son corps (82%) et d’être moins stressé (75%). Les femmes sont plus réceptives que les hommes aux bienfaits potentiels de ces massages bien-être.

> En savoir +