SNPTV
Chiffres clés

Les enfants plébiscitent les chaînes et contenus locaux

A l’occasion des 5 ans de l’étude Kids TV Report, Johanna Karsenty, Directrice d’Etudes Internationales à Eurodata TV Worldwide revient sur les grandes tendances de la télévision chez les enfants en Europe : “Les chaînes et contenus locaux séduisent les  jeunes téléspectateurs, des performances notamment portées par leurs stratégies multi-écrans qui viennent renforcer l’attractivité de la télévision”.

> Une tendance à la hausse pour la durée d’écoute sur 5 ans

En 2013, dans les 5 pays européens étudiés (Allemagne, Espagne, France, Italie et Royaume-Uni), les enfants passent en moyenne 2h11min chaque jour devant le téléviseur, soit une augmentation de deux minutes en cinq ans. Une tendance globale à la hausse, tirée par une offre élargie de chaînes avec le passage au tout numérique et par la prise en compte du visionnage en différé dans ces pays (sauf en Espagne).
 
Les jeunes Italiens sont les plus grands consommateurs de TV. En 2013, ils ont passé 2h44min par jour devant le petit écran, soit deux minutes de plus qu’en 2012. Dans les quatre autres pays la consommation sur téléviseur a diminué. Une baisse en partie compensée par l’utilisation des autres écrans pour regarder la télévision (ordinateur, smartphone et tablette) ou le visionnage en télévision de rattrapage. En France, la moitié des enfants âgés de 4 à 14 ans vit dans un foyer équipé d’une tablette*.

> Les chaînes jeunesse locales, n°1 dans le cµur des enfants

Les enfants plébiscitent les chaînes jeunesse locales. En effet, Gulli, Clan et CBeebies sont respectivement les chaînes jeunesse préférées des enfants français, espagnols et britanniques mais également des préscolaires de chacun de ces pays. En Espagne, Clan atteint ainsi une part d’audience de 15,4% auprès des enfants âgés de 4 à 12 ans au cours du second semestre 2013. Elle est encore plus populaire chez les plus petits, de 4 à 6 ans, avec 23,6% de part d’audience.
 
En Allemagne, la chaîne locale Super RTL est également la 1ère auprès des jeunes Allemands avec 20,4% de part d’audience sur les 3-13 ans (6h00-24h30). Mais, c’est une autre chaîne locale : KiKA, que les plus petits, de 3 à 5 ans, préfèrent avec 32,8% de part d’audience (6h00-21h00).

Au-delà des contenus diffusés, si les chaînes locales remportent un tel engouement de la part des enfants, c’est aussi parce qu’elles ont rapidement disposé d’une fréquence gratuite sur la TNT leur permettant de toucher un grand nombre d’enfants. Une situation consolidée par la notoriété de ces marques auprès des parents et par des partenariats avec des groupes internationaux, tels que Super RTL en Allemagne (RTL / Disney) ou encore Boing en Italie (Mediaset / Turner).

> Les séries animées locales cartonnent

Les nouveautés locales ont bien fonctionné au cours du second semestre 2013. En Allemagne, la série animée Ritter Rost (KiKA) atteint une part d’audience de 32,8% auprès des 3-13 ans. En Italie, la co-production animée pour les tout-petits, Mofy (Rai Yoyo) réalise de belles performances auprès des 4-7 ans. Pour autant, les productions internationales tirent aussi leur épingle du jeu à l’instar de la série animée Dragons : Cavaliers de Beurk. Lancée la saison dernière, cette adaptation du film Dragons se hisse dans le top 20 des meilleures audiences en Allemagne (Super RTL), en Espagne (Boing), en Italie (Boing) et au Royaume-Uni (CBBC).

Ces récents lancements reflètent le dynamisme du marché de l’animation en Europe. Un genre toujours très apprécié des enfants puisqu’il représente près de 70% des programmes présents dans les palmarès des cinq pays étudiés.
 
> En savoir +

à télécharger