SNPTV
Chiffres clés

Les enfants aiment la télé, de toutes façons !

 Le marché de la jeunesse, comme le marché de la TV dans son ensemble, évolue et suit les changements de comportements et les nouvelles habitudes d’écoute des téléspectateurs. Grâce aux différentes plateformes mises à leur disposition, les enfants n’ont jamais autant consommé de contenus TV  note Johanna Karsenty, Responsable des Etudes Jeunesse à Eurodata TV Worldwide, se référant à la nouvelle édition du Kids TV Report.
> Des disparités dans les durées d’écoute
Au premier semestre 2013, la consommation TV des enfants en Europe (France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni) a atteint en moyenne 2h14 par jour, soit une augmentation de 5 minutes en cinq ans.

Ce semestre, l’Italie et l’Allemagne ont vu leur durée d’écoute croître par rapport à 2012. Ce sont les seuls pays où l’on note une augmentation. Les petits Italiens sont les plus gros consommateurs de télévision parmi les cinq pays étudiés dans le Kids TV Report. Ils ont même regardé la télévision 7 minutes de plus par rapport à l’an passé, pour atteindre en moyenne 2h49 par jour devant le petit écran. Les enfants allemands, qui enregistrent la durée d’écoute la plus faible, ont vu leur consommation augmenter de 2 minutes par rapport à 2012 pour atteindre 1h33.

> L’animation, chouchou des enfants

Parmi la grande variété de programmes jeunesse proposés, l’animation reste le genre
préféré des jeunes téléspectateurs. Elle représente plus de 60% des programmes présents dans les palmarès. Les séries jeunesse, quant à elles, renforcent leur popularité auprès des pré-adolescents. Les programmes factuels etle divertissement dominent le classement au Royaume-Uni.
En France, en Italie et en Espagne, les enfants apprécient particulièrement les hits américains comme Bob L’Eponge (TF1, Boing, Clan), Les Pingouins de Madagascar (Boing, Clan) ou encore Dora L’Exploratrice (TF1, Clan). Les petits Français plébiscitent une fois de plus les classiques comme Tom & Jerry, Titi & Gros minet (France 3) et Les Mystérieuses Cités d’Or (TF1),nouvelle version.
Parmi les séries jeunesse, Violetta, la telenovela à succès des studios Disney réalise toujours d’excellentes performances en Italie (Rai Gulp) et en Espagne (Disney Channel). La récente co-production de BBC/ZDF, Wolfblood (Disney Channel), est entrée directement à la 7 ème place du palmarès espagnol.
Par ailleurs, les programmes factuels et de divertissement dédiés aux enfants sont globalement plus présents dans les palmarès. Au Royaume Uni, ces genres n’occupent pas moins de douze places dans le top 20, avec en tête trois nouveautés : Officially Amazing, Marrying Mum and Dad et Disaster Chefs (CBBC). Ces genres sont portés par les chaînes jeunesse CBBC et CBeebies, qui sont depuis le début de l’année les seules chaînes du groupe BBC à diffuser des programmes pour enfants. Cette stratégie, déjà observée dans certains pays, a profité à CBeebies qui a vu sa part d’audience augmenter de 1,9 point auprès des 4-6 ans.
> Les nouveaux arrivants prennent leurs marques
Les géants du Web commencent à conquérir leurs consommateurs de demain. Amazon, Hulu, ITunes, Netflix ou encore Samsung proposent tous des programmes
jeunesse, que ce soit des productions originales ou des programmes qui ont déjà fait leurs preuves surles chaînes de télévision.
L’arrivée de ces acteurs sur le marché annonce de nouvelles opportunités : medias traditionnels et nouveaux medias s’allient afin de proposer leurs programmes sur différents écrans et plateformes. Netflix, l’une des plus importantes plateformes OTT, a notamment signé un accord avec Dreamworks alors que de son côté, Amazon a établi un partenariat avec Nickelodeon. Cette large diffusion des contenus permet ainsi de multiplier les contacts et de renforcer le lien avec les jeunes téléspectateurs.

à télécharger