SNPTV
Chiffres clés

Le marché TV de la jeunesse : entre bouleversements et créativité

A l’occasion de la 11ème édition du Kids TV Report, Johanna Karsenty, Directrice d’études internationales chez Eurodata TV Worldwide, revient sur les tendances de ce premier semestre 2014 : “Déjà nombreuses en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni, les chaînes jeunesse gratuites se développent en France et en Allemagne, proposant ainsi une offre toujours plus élargie aux enfants”.
> La télévision, chouchou des enfants
Au cours de ce premier semestre 2014, d’importants changements ont eu lieu au sein des marchés européens couverts par l’étude (France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni), avec notamment la disponibilité de nouvelles chaînes jeunesse sur la TNT gratuite. Parallèlement, les enfants sont toujours plus technophiles et savent retrouver leurs contenus préférés sur une grande variété d’écrans.
Entre les mois de janvier et juin 2014, les enfants des 5 pays étudiés ont regardé la télévision en moyenne 2 heures et 6 minutes par jour, soit une baisse de 9 minutes par rapport au premier semestre 2013. Cinq ans plus tôt, au premier semestre 2009, la durée d’écoute était de 2 heures 9 minutes par jour, soit 3 minutes de plus. Les conditions climatiques particulièrement douces du 1er semestre 2014 sont un des principaux facteurs explicatifs de cette moindre consommation.Cependant, cette baisse n’est pas généralisée : en Italie, avec 2 heures 51 minutes en moyenne par jour, les enfants âgés de 4 à 14 ans ont regardé la télévision 7 minutes de plus qu’en 2013. La consommation TV sur les autres écrans n’est pas prise en compte dans la mesure de référence des pays étudiés et l’audience en différé n’est pas encore intégrée en Espagne. La prise en compte de ces modes de consommation est déjà prévue dans certains pays, des évolutions qui reflèteront cette nouvelle consommation des enfants.
Malgré l’importance croissante des autres écrans, la télévision reste de loin l’écran principal du foyer. En France, les enfants âgés de 4 à 14 ans ont passé en moyenne 2 heures par jour devant le petit écran. Sur la même période, les enfants de 2 à 14 ans ont regardé en moyenne 4 heures 2 minutes par mois de vidéos Internet sur ordinateur*. 

> Des mutations dynamisent le paysage audiovisuel
Les marchés français, allemand et anglais ont été sujets à de nombreux bouleversements comprenant des acquisitions et repositionnements de chaînes ainsi que l’apparition de nouveaux challengers.
En Allemagne, l’arrivée de Disney Channel sur la TNT gratuite le 17 janvier 2014 a ravivé la compétition entre les chaînes jeunesse du pays. Elle atteint une part d’audience de 7,1% auprès des enfants âgés de 3 à 13 ans. Toutefois, le marché est toujours dominé par Super RTL qui réalise une part d’audience de 17,8% auprès des jeunes téléspectateurs au cours du premier semestre 2014.

En France, la chaîne Gulli appartient désormais uniquement au groupe Lagardère. De son côté, France Télévisions a repositionné sa chaîne France 4 en une chaîne jeunesse publique. Ces deux chaînes ont vu chacune leur part d’audience augmenter de 0,5 point auprès des enfants âgés de 4 à 14 ans. Les chaînes jeunesse ne sont pas les seules à tirer parti de ces mouvements. Toujours en France, comparée au semestre précédent, la part d’audience du bloc jeunesse Zouzous sur France 5 a augmenté de 1,8 points auprès des 4-14 pour atteindre 10,5%. 

Au Royaume-Uni, Viacom a racheté Channel 5 au groupe local Northern & Shell. La chaîne a vu la part d’audience de son bloc jeunesse Milkshake atteindre 8,9% auprès des 4-15 ans, soit une augmentation de 2,4 points en comparaison avec le semestre précédent. Ces performances confirment l’attractivité de la programmation jeunesse sur les chaînes généralistes.

> De nouvelles séries d’animation au top 
Parmi les programmes d’animation préférés des enfants, les séries américaines sont toujours plébiscitées. Les co-productions internationales sont également nombreuses 
et représentent près d’un quart des séries animées dans les palmarès. Les nouveautés diffusées ce semestre reflètent bien les différentes origines des séries d’animation. Au Royaume-Uni, une nouvelle co-production a réussi à se placer dans le classement auprès des tout-petits : Dinopaws (CBeebies) a en effet atteint une part d’audience de 20,4% auprès des 4-6 ans. Les nouveaux personnages ne sont pas les
seuls à attirer les petits. Les classiques remis au goût du jour ont toujours le vent en poupe. La nouvelle version de la série Calimero, diffusée dans plusieurs pays depuis le début de l’année, a été particulièrement plébiscitée sur Rai Yoyo par les jeunes Italiens âgés de 4 à 7 ans.
En France, la nouvelle série animée locale, Marcus Level (TF1) a rassem
blé en moyenne 191 000 enfants 4-14 au cours du premier semestre 2014. Elle se place ainsi à la 8èmeposition des programmes jeunesse préférés des petits Français. 
Enfin, des séries lancées au cours du second semestre 2013 circulent toujours et remportent un vif succès dans les pays où elles ont récemment été lancées. La série 
animée américaine Uncle Grandpa s’est hissée parmi les programmes jeunesse les plus performants dès son lancement sur Boing en Espagne. La série animée britannique Guess How Much I Love you a rassemblé en moyenne 335 400 Allemands âgés de 3 à 13 ans sur la chaîne KiKA lors du premier semestre 2014.
Toutes ces évolutions prouvent une fois de plus que le marché international de la télévision pour enfants est aussi dynamique que celui de ses aînés.

à télécharger