SNPTV
Chiffres clés

La TV internationale transforme l’essai en 2011 !

Durée d’écoute record, mobilisation pour les grands événements, dynamisme des contenus locaux, la télévision continue à marquer des points partout dans le monde comme le confirme  la 19ème étude annuelle  One Television Year in the  World  sur près de 100 territoires.

Jacques Braun, Vice-président d’Eurodata TV Worldwide, le confirme  en 2011, année riche en actualité et en événements, la télévision a su se renouveler et s’imposer comme grand média du direct et de l’exclusivité. En dix ans, sa consommation a cru en moyenne de 20 minutes. 

Plus de chaînes, plus de choix, plus de temps passé

En 2011, la durée d’écoute mondiale moyenne est de 3 heures et 16 minutes par jour et par personne, affichant une progression de  6 minutes  par rapport à 2010. Une progression notamment  tirée par l’Asie et plus particulièrement la Chine qui enregistre une forte croissance : +12 minutes en un an. Une hausse également observée dans plusieurs pays européens : + 15 minutes en France, + 7 minutes en Italie, + 5 minutes en Espagne. 

Preuve d’un intérêt toujours croissant pour  la télévision, les foyers sont toujours mieux équipés en  téléviseurs ou en  équipements  favorisant sa consommation. Selon GFK, en 2011, les Allemands ont acheté pas moins de 7 millions d’écrans de télévision haute définition, 100 fois plus qu’il y a 5 ans. Au  Royaume-Uni, un foyer sur deux possède un enregistreur  numérique à disque dur et en  Australie,  cette part s’élève à 44%, soit une hausse de 11 points en un an. L’expansion des enregistreurs numériques tire à la hausse la consommation de programmes TV en différé, une  pratique qui vient augmenter la durée d’écoute live de 11% aux Etats-Unis et de 10% au Royaume Uni. 

L’élargissement de l’offre de chaînes, accentué par le switch off numérique, est une motivation supplémentaire pour regarder davantage la télévision. En Espagne par exemple la part d’audience des chaînes non historiques est passée de 9% en 2001 à près de 47% dix ans après, soit sensiblement le même niveau qu’au Royaume-Uni où cette part d’audience atteignait déjà près de 20% en 2001.
 

Plus de temps signifie également plus de moments consacrés à la télévision, notamment en dehors des heures de grande écoute. Emissions matinales, rallongement des prime-time, événements spéciaux : en dix ans les occasions de regarder la télévision  se sont démultipliées.  En 2011,  elle demeure le seul média  à même  de mobiliser une audience massive et de battre des records y compris à des heures peu fédératrices.
 

L’engouement pour la télévision s’appuie aussi et avant tout sur des événements 
fédérateurs, une actualité forte et une offre de programmes attractive.
En savoir +

à télécharger