SNPTV
Chiffres clés

La télévision, les enfants l’aiment, un peu, beaucoup, passionnément…

Pour cette huitième édition du Kids TV Report, Johanna Karsenty, Responsable d’Etudes chez Eurodata TV Worldwide, constate que  Grands fans de contenus TV, les enfants retrouvent leurs personnages préférés sur différentes plateformes. Une complémentarité de l’offre qui ne cesse de renforcer le lien entre les enfants et leurs héros TV préférés .
La durée d’écoute des enfants trouve son équilibre

Pendant que l’usage des nouveaux écrans rencontre un succès croissant auprès des enfants, le temps passé par ceux-ci devant l’écran principal se stabilise. En 2012, les enfants ont passé en moyenne 2 heures 16 minutes devant le téléviseur, soit 7 minutes de plus en 5 ans. La durée d’écoute moyenne enregistre une légère baisse de 2 minutes entre 2011 et 2012 dans l’ensemble des cinq pays européens étudiés dans le rapport.

Au Royaume-Uni, après une forte augmentation entre 2009 et 2010, la durée d’écoute auprès des 4-15 ans semble se stabiliser à 2 heures 22 minutes. En 2012, les jeunes Français âgés de 4 à 14 ans ont passé en moyenne 2 heures 15 minutes devant le petit écran. 
Comme leurs aînés, les enfants des pays du sud de l’Europe sont les plus gros consommateurs de télévision. En Espagne, la durée d’écoute des enfants âgés de 4 à 12 ans augmente de 3 minutes alors qu’en Italie, le temps passé devant la télévision se consolide à 2 heures 42 minutes sur les 4-14 ans.
Les programmes jeunesse à l’heure du digital

Les acteurs du marché utilisent parfaitement la complémentarité entre télévision linéaire et nouveaux médias. A l’instar de la chaîne Nickelodeon qui a récemment lancé une application pour tablette permettant aux enfants de prolonger l’expérience télévisuelle, la majorité des chaînes et cases jeunesse des chaînes généralistes disposent désormais d’applications pour tablettes et smartphones. 
Autre illustration de cette émergence du digital dans les contenus pour enfants, certains programmes TV sont issus de l’internet. Ainsi la websérie Barbie : Life in the Dreamhouse, diffusée initialement sur le site Internet de Mattel a été lancée en septembre 2012 en Espagne sur la chaîne Boing et rencontre un joli succès auprès des enfants. 
D’autres séries sont adaptées de jeux mobiles ou de jeux sociaux, la série animée Angry Birds Toons en est l’exemple le plus emblématique, puisqu’il sera bientôt possible de retrouver ces drôles d’oiseaux sur nos chaînes TV. Le célèbre jeu social Farmville de l’éditeur Zynga sera lui aussi bientôt transposé sur nos écrans de télévision, de nouvelles perspectives qui n’en finissent pas de faire évoluer et de dynamiser le marché des contenus jeunesse.
Petite chaîne deviendra grande

Le développement de leurs marques sur différentes plateformes accessibles facilement et venant compléter leur offre linéaire confirme le succès des chaînes thématiques jeunesse. C’est le cas en Espagne, où les trois chaînes jeunesse gratuites, Clan, Boing et Disney Channel, dominent le marché : elles atteignent une part d’audience de 41,8% sur les 4-12 ans, soit 3,4 points de plus qu’au semestre précédent. Boing, subtilisant la seconde place à Disney Channel, atteint une part d’audience de 13,7% sur les 4-12 ans, juste derrière Clan (15,9%).
De même, en Allemagne, les trois grandes chaînes jeunesse, Super RTL, KiKA et Nick dominent largement le marché avec une part d’audience globale de 45,3% sur les 3-13 ans. En Italie, stimulées par le passage au tout numérique en juillet 2012, les chaînes jeunesse ont vu leur part d’audience augmenter de 2,3 points. Cette hausse est principalement attribuée aux chaînes jeunesse de la Rai. Rai Yoyo se place ainsi en deuxième position devant K2 et juste derrière Boing. 
Enfin, en France, la compétition entre les cases jeunesse des chaînes généralistes TF1 et France 3 est serrée, TF1 conservant sa première place. De son côté, la chaîne jeunesse Gulli gagne 0,1 point de part d’audience pour atteindre 10,7% sur les 4-14 ans.

Am stram gram, quels sont leurs programmes préférés ?
Comme souvent, d’un pays à l’autre, les choix des jeunes téléspectateurs fluctuent entre productions internationales et productions locales. Ces dernières ont souvent bénéficié des faveurs du jeune public au cours du second semestre 2012.
Au Royaume-Uni, le palmarès est largement dominé par les programmes britanniques qui occupent 17 places du top 20 auprès des 4-15 ans. Plusieurs formats jeunesse ont été lancés par le groupe public BBC au cours du second semestre 2012. Une offre principalement composée de programmes de divertissement, de magazines et de séries jeunesse, parmi eux Pet School (CBBC) se place en tête du classement. 
En Allemagne, le programme animé Unser Sandmännchen, diffusé sur la chaîne KiKA depuis de nombreuses années, continue de séduire les jeunes téléspectateurs. En France, les grands classiques sont de retour. Après Le Livre de la Jungle ou encore Maya l’Abeille, c’est au tour de la série culte Les Mystérieuses cités d’or de revenir sur le devant de la scène. Lancée en décembre sur la chaîne TF1, la série enregistre de très belles performances. En Italie, quelques productions locales parviennent à se hisser dans le palmarès. I Cartoni dello Zecchino (Rai Yoyo) est le programme favori des petits Italiens de 4 à 7 ans.

à télécharger