SNPTV
Chiffres clés

Junior Connect’

Les  jeunes d’aujourd’hui  ne sont pas ceux que l’on croit. Ni révoltés, ni rêveurs, ils valorisent avant tout leur famille et leur épanouissement personnel, sans ignorer pour autant le monde qui les entoure. Les équipements numériques ont rapidement conquis leur foyer et transformé leurs pratiques, amplifiant leur désir de découverte et de partage. Chaque âge n’en garde pas moins ses singularités, chaque média ses fonctions essentielles.

Parce qu’elle initie souvent les tendances, parce qu’elle porte les innovations et forme le vivier des marchés à venir, la jeunesse intrigue et fascine. Son pouvoir d’attraction n’exclut pas les caricatures et les stéréotypes. Dans une récente enquête, les Français la jugeaient  égoïste, paresseuse et désengagée .

Qu’en est-il en réalité ? L’étude Junior Connect’ 2012 a recueilli l’avis de 7000 enfants et jeunes de moins de 20 ans sur leurs aspirations, leurs valeurs, leur usage des médias et leur relation à la consommation. Un plongeon inédit dans l’univers inventif et complexe de la jeunesse.

Premier enseignement : les jeunes ne sont pas comme ils paraissent ! Ils se trouvent énergiques, sociables et curieux. Une large majorité d’entre eux pratique des activités extrascolaires, sportives ou culturelles. Leur relation aux parents est vécue de manière harmonieuse : à tout âge, ils passent du temps avec eux pour jouer, discuter, faire les devoirs… Ils ne vivent pas dans une bulle isolée du monde, mais sont conscients des problèmes de l’époque : pauvreté, violence, maladies, chômage… Leur rêve d’avenir semble à la fois conventionnel et consensuel, quelque soit l’âge :  un travail intéressant, une famille heureuse, et une bonne santé .

Bien sûr, ils se distinguent des générations précédentes par leur niveau d’équipement, tout à fait inédit : consoles de jeux (plus de 80% des 7-12 ans), ordinateur portable personnel (52% des 13-19 ans), téléphone mobile (91% des 13-19 ans). Ces terminaux démultiplient les accès aux contenus – et aux autres – et transforment leur relation aux média traditionnels : écoute différée, consommation simultanée… : plus de 50% des adolescents téléphonent et surfent sur le web en regardant la télévision. Au-delà, internet apparait moins comme un substitut qu’un immense amplificateur des pratiques de communication (messageries, réseaux, téléphone…) et de divertissement (musique, vidéo, replay, jeux…).

Dans ce bain numérique de contenus infinis, immédiats et gratuits, la lecture de magazines demeure une activité parmi les plus appréciées : moment de complicité familiale pour les plus jeunes, moyen de se connaitre et de se construire pour les aînés. Objets finis et organisés, livres et magazines forment des repères fixes dans un environnement marqué par la surabondance de flux. Les parents jouent un rôle déterminant dans la découverte de la lecture qui s’installe et s’autonomise à partir de 7-8 ans (90% lisent alors des livres et des magazines).

La télévision reste bien sûr un média central, pour se détendre, s’évader, et mieux comprendre le monde. Les programmes préférés de chaque classe d’âge traversent les époques : animaliers (1-6 ans), dessins animés (1-12 ans), films et séries (7-19 ans). Plus généralement, chaque loisir (parc d’attraction, jouets et jeux, types de musique, de films, ou de spectacles préférés) reste fortement structuré par les principales étapes de développement de l’enfant et de l’adolescent.

> En savoir +

à télécharger