SNPTV
Chiffres clés

Indicateurs avancés – Septembre 2014

Sur le cumul à fin septembre, l’activité publicitaire en volume est positive en télévision, stable en radio et marque un repli sur la presse.

En télévision, le mois de septembre engendre une activité plus ralentie sur le mois vs le cumul. La durée publicitaire s’élargit de +11,9% sur le cumul annuel avec une même tendance pour les chaînes de la TNT (+13,1%) et une évolution plus modeste, mais néanmoins positive, pour les chaînes historiques (+7,5%). Le portefeuille annonceurs se développe simultanément sur les deux segments, ce qui engendre une hausse de +8% sur l’ensemble du média. En valeur, la télévision enregistre +10,5% de recettes brutes qui émanent à 70% des chaînes de la TNT.

En radio, le mois de septembre semble plus profitable au média. Néanmoins, sur le cumul, l’équilibre de la durée publicitaire (+0,1%) dissimule une activité à deux vitesses selon les segments. D’une part, les stations généralistes accusent une baisse de -4,5% sur cet indicateur pour des recettes brutes également en retrait (-3,2%). En revanche, le segment continue de recruter des annonceurs (+3,3%). D’autre part, les stations musicales recrutent 4 fois plus d’annonceurs (+12,9%) et stabilisent leur durée publicitaire (+0,7%). Dans un même temps, les programmes locaux sont en demi-teinte avec un écart manifeste entre leurs volumes (-0,9%) et leurs recettes brutes (+7,7%).

La presse observe des indicateurs dans le rouge tant sur le mois que sur le cumul annuel avec une pagination en recul de -6,3% depuis le début de l’année. Si les principaux segments évoluent dans cette tendance baissière, les quotidiens nationaux marquent un retrait plus marqué de leur pagination (-8,8%) comparé aux magazines (-5,6%). Les annonceurs sont également moins nombreux sur le média (-3,3%) avec une baisse équivalente sur les magazines (-2,5%) et sur les quotidiens nationaux (-2,6%). En valeur brute, les résultats de la presse diminuent de -3,3% depuis janvier.

La publicité extérieure* enregistre une activité à la hausse en valeur sur le mois de septembre (+1,5%), ce qui aboutit à une évolution de +4,4% le cumul annuel après redressement des données.
(*voir annotation sur les nouvelles offres de Clear Channel qui impactent les résultats du média).

En cinéma, malgré un mauvais mois de septembre (-24,8%), les recettes brutes du média se stabilisent cette année (-0,2%) pour un nombre d’annonceurs en légère baisse (-3 intervenants).


> En savoir +

à télécharger