SNPTV
Chiffres clés

Indicateurs avancés – Octobre 2014

Un mois d’octobre au ralenti

Sur le mois d’octobre, l’activité publicitaire marque une stabilisation des volumes en télévision et en radio quand la presse observe une baisse moins sévère de sa pagination.

En Télévision, la durée publicitaire s’étend de +9,8% en octobre avec une évolution identique pour les deux principaux segments étudiés. Le portefeuille annonceurs du média gagne 25 acteurs ce mois-ci, ce qui profite simultanément aux chaînes historiques et à celles de la TNT même si ce dernier segment capte 2,5 fois plus de nouveaux annonceurs. En valeur brute, la pression publicitaire augmente simultanément sur les deux segments. Au cumul annuel, le média enregistre une progression notable de tous ses indicateurs.

En radio, le mois d’octobre signe un ralentissement d’activité pour le média qui équilibre sa durée publicitaire (+0,1%). Si les stations musicales suivent cette tendance avec une durée publicitaire stable (+0,4%), les résultats sont orientés à la baisse pour les stations généralistes (-3,7%) et pour les programmes locaux (-12,3%). En revanche, tous les segments sont impactés par une diminution du nombre d’annonceurs, en particulier les stations musicales (-4,1%) qui, rappelons-le, recrutaient +41,4% d’intervenants en octobre 2013. Au cumul, la radio se maintient en volume et en valeur brute pour un nombre d’annonceurs en forte hausse (+9,5%).

Même si la pagination de la presse diminue de -2,6% en octobre, la baisse semble moins sévère ce mois-ci sur l’ensemble des segments. Néanmoins, les quotidiens nationaux perdent -7,6% de leur pagination quand celle des magazines est réduite de -3,2%. Les annonceurs sont également moins nombreux en presse (-3,2%) et créent notamment un manque à gagner pour le média dont les recettes brutes sont à la peine (-1,9%). Sur le cumul annuel, la presse subit une coupe franche tant sur sa pagination publicitaire (-5,8%) que sur ses recettes brutes (-3,1%).

En publicité extérieure*, l’activité publicitaire évolue de -5,7% sur le mois d’octobre mais observe une progression de +3,2% sur le cumul annuel après redressement des données. (*voir annotation sur les nouvelles offres de Clear Channel qui impactent les résultats du média).

Le cinéma enregistre un mois d’octobre dans le rouge et perd  1/3 de ses recettes brutes, ce qui porte son évolution à -5,2% sur les 10 premiers mois de l’année.


> En savoir +

à télécharger