SNPTV
Chiffres clés

Indicateurs Avancés juin 2012 – 1er semestre timide

A la fin du premier semestre, les résultats sont mitigés selon les médias.

La télévision reste le média le plus dynamique (+4,4%) suivi par la radio (+3,9%) et par le cinéma (+3,1%).

La presse se stabilise (-0,3%) et la publicité extérieure est en retrait.  En juin, la télévision recrute davantage d’annonceurs (+10,2%). Le média voit ses recettes brutes légèrement évoluer (+2,6%) alors qu’en volume, il  perd -10,7% de durée publicitaire.

Les chaînes de la TNT semblent au rebond en valeur (+10%) après un mois de mai plus que modeste (+1,3%).

De leur côté, les chaînes historiques se maintiennent à -0,7% sur le mois.Au semestre le média enregistre la plus forte évolution du marché (+4,4%).

Tous les indicateurs de la radio sont au vert en  juin. Le média présente les recettes les plus dynamiques (+11,9%), un volume en forte hausse (+9,1%) et un portefeuille d’annonceurs plus large. Les programmes locaux sont au rebond (+27,1% en valeur). Parallèlement, les bons résultats des stations musicales (+12,2%) et des stations généralistes (+7,3%) permettent au média de se reposer sur un socle de recettes solide.A fin juin, la radio progresse en valeur (+3,9%), se stabilise en volume (+0,6%) malgré un nombre d’intervenants en baisse (-6,6%). La presse progresse sur le mois de juin en valeur (+2,7%) notamment grâce aux magazines (+1,9%).

De leur côté, les recettes brutes des quotidiens nationaux sont à l’équilibre (+0,2%). Malheureusement pour le média, la pagination (-5,5%) et le nombre d’acteurs (-6,1%) ne permettent pas de commenter de façon trop optimiste le mois.Au cumul, les annonceurs restent fidèles à la presse (+0,9%) et maintiennent leurs investissements (-0,3%) malgré une pagination en légère diminution (-3%).

La publicité extérieure est en baisse sur le mois (-7,9%). En cumul, les annonceurs se désengagent du média dans son ensemble (-8,7% en valeur). (voir annotation en pièce jointe sur les offres  JC Decaux Large  qui impactent les résultats du média). Le mois de juin est un mois rédempteur pour le cinéma  (+37,7%) qui lui permet d’enregistrer des recettes brutes en hausse à +3,1% au semestre.

> En savoir +

à télécharger