SNPTV
Chiffres clés

Indicateurs Avancés – Juillet 2013

Un mois positif pour deux médias

Sur cette première période estivale, seules la télévision et la radio progressent en valeur, avec cependant certains volumes orientés à la baisse.

La Télévision enregistre un mois de juillet positif avec des recettes brutes qui évoluent à +12,8%. Les chaînes de la TNT progressent deux fois plus vite ce mois-ci (+22,6%) comparé au cumul (+11,9%) et contribuent pour 58% au surplus d’activité en valeur. Les chaînes historiques présentent une évolution inférieure à la moyenne du média à +8% mais néanmoins plus forte que sur le cumul. En volume, grâce à la durée publicitaire sur les 6 nouvelles chaînes de la TNT, le segment enregistre un taux de croissance élevé (+63,1%) contre une évolution plus modeste pour les chaînes historiques (+10,2%). A noter que ces deux segments référencent moins d’annonceurs ce mois-ci. Au cumul, la télévision clôture à +5,3% de recettes brutes.

Après les précédentes évolutions positives, les recettes brutes de la radio s’équilibrent à +1,5% tandis que sa durée publicitaire se réduit de -4,1%. Néanmoins, le portefeuille du média compte +52 annonceurs supplémentaires représentés essentiellement sur les stations musicales (+24,7%). Si les recettes publicitaires des stations généralistes semblent progresser de +2,7%, la durée publicitaire du segment perd -5,1% contre une baisse moins sévère sur les stations musicales (-3,6%). Sur le cumul annuel, la radio affiche +6,1% de recettes brutes.

En juillet, tous les indicateurs de la presse sont en repli mais le média enregistre des résultats moins baissiers ce mois-ci que sur le cumul révolu. Les quotidiens nationaux maintiennent leur activité en valeur (+0,4%) et en volume (-0,4%) mais perdent 55 annonceurs. Dans un même temps,  les magazines accusent une baisse d’activité manifeste où 190 annonceurs manquent à l’appel. Le segment perd  -5,3% de recettes brutes et -2,7% de sa pagination. Au cumul, la presse recule de -3,7% en valeur brute.

Les recettes brutes de la publicité extérieure* sont orientées à la baisse sur le mois de juillet (-8,1%) et sur le cumul (-8,5%). (*voir annotation en pièce jointe sur les nouvelles offres de Clear Channel qui impactent les résultats du média).

En cinéma, le mois de juillet annonce un désengagement des annonceurs qui se traduit par un net repli des recettes brutes (-23,6%). Sur le cumul, le média stabilise son activité à +0,4%.


> En savoir +

à télécharger