SNPTV
Chiffres clés

Global spirit of childhood report

Un nouveau rapport international révèle que l’esprit d’enfance est en péril
Parents aussi bien qu’enfants ont besoin de s’amuser plus  comme des gosses 

Les conclusions d’un nouveau rapport international publié aujourd’hui par la marque OREO et Ipsos Public Affairs indiquent que, de la Chine à la Pologne et du Portugal au Venezuela, l’esprit d’enfance qui, aux enfants comme aux adultes, offre la chance de vivre des moments de simple insouciance pourrait bientôt allonger la liste des espèces menacées.

Le rapport révèle que la vaste majorité des parents interrogés pensent que les enfants d’aujourd’hui grandissent plus vite que ceux des générations précédentes. En fait, sept sur 10 parents du monde entier disent que leurs enfants devraient avoir plus de temps pour  être simplement des enfants .

 Nous pensons que, maintenant plus que jamais, ces sensations sont importantes. C’est pourquoi nous avons mené cette recherche pour en savoir plus sur l’esprit d’enfance dans le monde entier. .

L’idée que l’esprit d’enfance est en déclin ne s’applique pas seulement aux enfants, mais aussi aux adultes. Partout, les parents rêvent de retrouver le type de plaisir insouciant qu’ils avaient étant enfants. En fait, une majorité des parents du monde entier (59 %) déclarent que, dans leur quotidien, ils ne s’amusent guère et 54 % avouent éprouver rarement les sensations de plaisir qu’ils avaient étant enfants.

L’enquête  Global Spirit of Childhood Report  menée par Ipsos Public Affairs pour le compte d’OREO, a évalué l’esprit d’enfance dans le monde entier pour tenter de déterminer si, jeunes ou âgées, les populations prennent le temps de vivre les joies simples que procure le fait d’être enfant.

 En interrogeant régulièrement les consommateurs du monde entier, nous entendons constamment des remarques sur l’importance de préserver à tout âge les sensations d’insouciance liées à l’enfance , a déclaré Sheeba Philip, directeur de la marque internationale OREO.  Nous pensons que, maintenant plus que jamais, ces sensations sont importantes. C’est pourquoi nous avons mené cette recherche pour en savoir plus sur l’esprit d’enfance dans le monde entier. 

Détente en famille : des moments qui valent leur pesant d’or

Selon le rapport, l’esprit d’enfance pourrait être en déclin, mais le désir des parents de se détendre avec leurs enfants ne faiblit pas. Trois parents sur cinq (63 %) disent que passer des moments agréables avec leurs enfants est pour eux plus important que ce ne l’était pour leurs propres parents quand ils étaient jeunes.

Se détendre en famille est devenu un plaisir tellement rare pour les parents et leurs enfants que ces moments valent leur pesant d’or, littéralement. Plus de la moitié des parents interrogés dans des pays comme le Mexique (54 %), le Pérou (58 %) et l’Inde (77 %) disent qu’ils renonceraient à une partie de leur salaire en échange de plus de temps de loisirs avec leurs enfants. Et quatre sur cinq des parents interrogés dans les 20 pays ajoutent même que se détendre en famille est  plus important que toute autre activité . Malgré ce désir irrésistible, 59 % des adultes ne peuvent pas trouver des moments de détente tous les jours.

Technologie : une arme à double tranchant

Dans l’univers 4G en constante évolution, la technologie et les médias sociaux ont, sur la dynamique de la vie familiale, un impact beaucoup plus important. Alors que 67 % des parents du monde entier reconnaissent que la technologie aide leur famille à rester connectée, cela peut comporter un coût. Quand ils passent du temps en famille, près de la moitié des parents (48 %) disent que leurs familles sont distraites par la technologie. Aucun groupe ne subit cette distraction plus que les parents qui travaillent dont plus de la moitié (55 %) affirment que leurs appareils mobiles et la technologie informatique signifient qu’une fois à la maison, il est trop facile de rester connecté à son travail.

Pour les enfants d’aujourd’hui qui ont grandi avec la technologie, sa présence influe sur la façon dont ils passent du temps avec leurs parents et familles. Un peu moins du quart des parents du monde entier (23 %) disent qu’ils communiquent plus avec leurs enfants par le biais de la technologie qu’en personne. Dans des économies à croissance rapide comme celles de la Chine et de l’Inde, où la recherche montre l’importance de la technologie dans la vie quotidienne, le nombre de points de pourcentage, pour les parents interrogés, atteint 52 et 42 %, respectivement.

Un espoir demeure

Malgré les pressions et les distractions qui affectent les loisirs passés en famille et l’état de l’esprit d’enfance aujourd’hui, un espoir demeure. En fait, 88 % des parents se disent déterminés à préserver l’enfance de leurs enfants et une majorité (77 %) des parents revendiquent pour eux-mêmes l’insouciance qui était la leur durant leur enfance.

> En savoir +

à télécharger