SNPTV
Chiffres clés

Événement et connexion avec le public, la TV fait toujours plus

L’ANNEE TV 2012
Evénement et connexion avec le public :
la TV fait toujours plus

Loin de faire reculer la consommation de la télévision, Internet semble au contraire la renforcer en l’inscrivant dans un écosystème d’écrans connectés qui démultiplient les usages.  En 2012, on a regardé la télévision plus longtemps qu’en 2011, fréquenté plus de chaînes, sur davantage d’écrans  – ordinateurs,  smartphones, tablettes – en diversifiant les moments de visionnage avec la catch-up ou le différé.
La durée d’écoute franchit un nouveau record –  3h50 par jour – portée par une année à l’actualité politique et sportive  particulièrement riche. Elle a gagné 3 minutes par rapport à 2011 et 30 minutes en 10 ans. Cette progression est essentiellement portée par l’écoute en  live  de la télévision,  et aussi par le visionnage de programmes en différé  par enregistrement ou en léger différé qui représentent en moyenne 4 minutes par jour et par personne.
Au premier semestre, entre une météo maussade et une actualité dense  – campagne électorale, élections présidentielles puis législatives -, la durée d’écoute a flirté ou dépassé les 4 heures quotidiennes. Près de 29 millions de téléspectateurs ont écouté l’annonce des résultats de la présidentielle le 6 mai à 20h. L’attention s’est maintenue en juin et août avec la succession de grands rendez-vous sportifs : Euro de foot puis Jeux Olympiques de Londres qui trustent  la quasi-totalité des  100  meilleures audiences sportives de l’année. Parmi ces 100 audiences plus d’1/3 ont dépassé les 7 millions de téléspectateurs. Sur les 4 derniers mois de l’année, la durée d’écoute est légèrement en retrait par rapport à 2011, dont la fin d’année avait été entraînée par la Coupe du Monde de Rugby et le début de la campagne électorale.
Le téléviseur est le premier écran pour rassembler le foyer autour de grands rendez-vous événementiels en direct, utilisé par près de 93 % des 4 ans et plus au moins une fois par semaine et pour près des 3/4 des  plus de  15 ans le plus souvent accompagnés. Les genres télévisuels classiques restent incontournables : séries bien sûr, cinéma aussi, sport ou télé-crochets revenus en force (cf.infra. meilleures audiences de l’année).
• Depuis novembre 2011, les chaînes gratuites de la TNT lancées en 2005 sont reçues sur l’ensemble du territoire. Leur part d’audience a continué à progresser mais plus lentement. Elle atteint 22% en 2012 (contre  21,4% en 2011). Année après année,  le nombre de programmes rassemblant un large public (plus de 1 million de téléspectateurs) continue de progresser : cela s’est produit 531 fois en 2012.
                                                
Dans ce paysage qui se stabilise, six nouvelles chaînes gratuites en haute-définition ont été lancées en fin d’année. Elles ont immédiatement enregistré 1,5% de part d’audience. Les chaînes thématiques quant à elles sont stables, à 11,1% de part d’audience. La progression de l’accès par ADSL (37,1% des foyers) élargit aussi l’offre de chaînes. 
Aujourd’hui, plus d’un foyer sur deux reçoit une offre plus large que les seules chaînes de la TNT. Du coup, chaque personne regarde en moyenne 6,5 chaînes par jour, contre 5,5 en 2008.     
•  L’écosystème qui se développe autour du téléviseur  renforce  l’impact des programmes. Nouveaux écrans (tablettes, smartphones), nouveaux usages (délinéarisation, catch up, réseaux sociaux), gravitent autour de la télévision, accroissent la consommation de programmes, les contacts et les interactions avec le public. 
La catch-up est entrée dans les mµurs : 8 millions de personnes de 15 ans et plus ont regardé un programme en rattrapage au cours du dernier mois, soit 2,5 millions de plus qu’en 2010. 
Si  pour plus de la moitié des 15 ans et plus, l’ordinateur est l’écran privilégié de la catch-up, plus du tiers des programmes vus en catch up le sont sur le téléviseur ; on compte d’ailleurs 33% de catch-uppers supplémentaires sur l’écran de télévision.
• Pour le live,  désormais près d’une personne sur dix  s’est tournée vers d’autres écrans –  ordinateur, smartphone ou tablette  – pour suivre un programme  au cours des 7 derniers jours. 
La smart TV équipe près de 14% des foyers. Questionnés sur leurs pratiques, celles-ci sont principalement centrées sur les contenus TV :  près d’1/4 des  possesseurs de cet équipement déclarent en utiliser les fonctionnalités Internet, et une majorité de ceux-ci (57%) ont déjà utilisé les fonctions de catch-up.  
Les nouveaux écrans s’inscrivent dans une pratique de consultation simultanée avec la télévision : 28%  des internautes  utilisent leur ordinateur portable en même temps que la TV, 25% avec leur téléphone mobile, et 3% avec la tablette. 
Concernant la pratique de la Social TV, 39% des internautes trouvent intéressant de commenter des programmes sur les réseaux sociaux, mais seuls 8% l’ont déjà fait.

à télécharger