SNPTV
Chiffres clés

Catch’up TV : la télévision passe au rattrapage

La Catch’up TV, principal procédé utilisé pour visionner une émission ou une série télévisée en différé.

> 68% des internautes utilisent les services de rattrapage de programmes TV.

Taux boosté auprès des plus jeunes (88% des internautes 18-24 ans – 82% chez les 25-34 ans et 75% chez les 35-49 ans) et moins élevé chez les seniors (47% – 60 ans et plus).

> La Catch’up TV, une télévision de rattrapage.

Pour les ž des Français, la Catch’up TV permet le visionnage de programmes ratés.

> La Catch’up TV, une télévision considérée comme gratuite.

9 utilisateurs sur 10 regardent des programmes gratuits via la Catch’up TV (dont 76% uniquement des programmes gratuits).

> Une faible diversification des supports de visionnage :

Les hommes sont plus nombreux à utiliser la TV via l’interface du service de leur FAI (60%). Les jeunes (18-24 ans) ans utilisent davantage leur écran d’ordinateur pour visionner un programme en Catch’up TV (72%).

> Une forte diversité des types de programmes regardés

Les films sont davantage regardés par les 50-59 ans (56%) contrairement aux 35-49 ans (40%). Les 18-24 ans visionnent davantage les divertissements, séries, fiction, émissions de jeunesse (respectivement 56% ,73%, 13%).

> La Catch’up TV, un service complémentaire à la télévision classique.

> La Catch’up TV : un usage qui va se développer… et davantage chez les plus jeunes.

Les utilisateurs de Catch’up TV (quel que soit le sexe) seront plus nombreux à vouloir regarder leur programmes en différé (+6 points) au dépend du visionnage en direct (-7 points). Les opportunités de croissance existent donc et plus spécifiquement chez les jeunes.

> En savoir +

à télécharger