SNPTV
Chiffres clés

Adexreport août 2012

Période estivale : marché publicitaire ralenti

Au mois d’août 2012, les recettes brutes des médias évoluent de +2%. Et même si les annonceurs soutiennent peu leur communication en période estivale, on aurait pu penser que les JO de Londres auraient davantage été porteurs.

En cumul, la radio conserve l’évolution la plus significative du marché (+5,4%) suivie par le display (+4,9%) et par la télévision (+4,8%). Le cinéma est stable (+0,7%) alors que la publicité extérieure affiche des performances en baisse (-7,7%).

>>> La radio maintient un rythme de croissance significatif en août (+7,9%) largement soutenue par les stations généralistes (+14,6%) et par les programmes locaux (+25,5%). Les stations musicales sont plus timides sur le mois et n’affichent que +1,9% de croissance. Le média est soutenu par les boissons (budget multiplié par 3), les télécommunications (+20,1%) et par la finance (budget multiplié par 2,3).

Au cumul, la radio présente l’évolution la plus importante (+5,4%) et enregistre désormais une part de marché à 15,2% soit une  progression de 0,5 point par rapport à l’an passé.

>>> Au mois d’août 2012, la presse se situe également au-dessus de la moyenne du marché en valeur malgré un volume de pagination en recul (-2,2%). Le média est tiré vers le haut par les magazines hebdomadaires (+8,9%) qui profitent d’une semaine supplémentaire de diffusion vs 2011. Les quotidiens en revanche sont très en retrait à -9,4% du fait notamment du désengagement des annonceurs du secteur culture et loisirs.En cumul, les recettes du  média sont stables (-0,7%) malgré un nombre de pages en diminution quasi constante d’un mois sur l’autre.

>>> La télévision est tout juste stable en août (-0,5%) malgré un volume qui diminue sur chacun de ses segments. Seules les chaînes de la TNT présentent des recettes positives sur le média (+5,9%) avec une évolution néanmoins ralentie. Les chaînes historiques sont stables (-0,7%) et  les chaînes thématiques enregistrent leur plus mauvaise performance depuis le début de l’année (-17,6%).

En cumul, le média est en hausse de +4,8%, soutenu par l’automobile (+7,6%) et par les distributeurs (+23%).

>>> Comme en juillet le display, présente une évolution à deux chiffres en valeur (+17,6%). Le média est largement soutenu par les distributeurs (+63,1%), les services (+35,3%), la finance (++22,3%) et par les constructeurs automobiles toujours premiers annonceurs du média.En cumul, les recettes du display présentent une hausse de +4,9%.

>>> La publicité extérieure* est en retrait sur le mois comme sur le cumul (-7,7% à chaque fois), fortement touchée par le désengagement des distributeurs (-10,4%) et des annonceurs de la boisson (-29,7%). *(voir annotation sur les offres  JC Decaux Large ).

>>> De janvier à août 2012, le cinéma enregistre des recettes stables sur la période (+0,7%) avec, sur le top 10 des secteurs, 1 secteur sur 2 en hausse, ce qui compense les retraits observés.

En août, l’automobile a largement soutenu le marché publicitaire, communiquant pour +28,3% vs 2011. La mode a également boosté le marché (+40,4%). Sur le cumul, la distribution reste le premier secteur investisseur en valeur, suivie par l’automobile et par l’alimentaire. Sur ces 3 secteurs en tête du marché publicitaire, seul l’alimentaire est en retrait sur la période (-2,4%).

En bref sur août 2012 :

Le mois d’août est à l’image du mois de juillet : en demi-teinte

Le marché publicitaire plurimédia progresse en valeur de +2%

La presse, la radio et lé télévision voient leur volume diminuer

La croissance de la TNT se ralentit (+5,9%)Les distributeurs se désengagent du marché (-5,2%).

> En savoir +

à télécharger