SNPTV
Chiffres clés

Adex Report – Novembre 2014

En novembre, la pression publicitaire plurimédia* est orientée à la hausse pour la télévision et la radio quand l’activité reste en repli en presse, en publicité extérieure et en cinéma.* Hors display

En télévision, la durée publicitaire augmente sensiblement en novembre (+14,7%) avec une même tendance pour les chaînes historiques (+15,6%) et celle de la TNT (+14%). En valeur brute, la progression reste manifeste pour le média  avec une activité particulièrement soutenue des secteurs majeurs : grande consommation (+15,2%), automobile (+20,1%), banque assurance (+20,8%) ou encore voyage tourisme (+21,9%). Sur le cumul annuel depuis janvier, la télévision présente une hausse simultanée de sa durée publicitaire et de ses recettes brutes.

En radio, le mois de novembre se traduit par une hausse de +9,2% de la durée publicitaire, principalement  engendrée par les stations musicales qui signent leur plus forte progression de l’année et qui contribuent pour 73% à ce surplus de durée. Les stations généralistes enregistrent un mois positif en volume (+2,3%), le seul depuis janvier. Dans un même temps, les programmes locaux réduisent la durée diffusée de -1,8%. En valeur brute, la radio clôt le mois positivement malgré le repli marqué de l’automobile (-30,7%) lequel est largement compensé par les distributeurs (+25,6%) ou les secteurs services (+22,2%) et voyage tourisme (+29,7%). Au cumul, la durée publicitaire se prolonge de +3,9% sur l’ensemble du média

La presse observe un mois de novembre plus en retrait avec une pagination qui perd -7,5%. Ce sont surtout les magazines qui sont les plus impactés puisque plus d’1 page sur 10 n’est pas renouvelée ce mois-ci (-10,9%). Un constat à mettre en regard avec le désengagement en valeur brute d’une majorité de secteurs (4 sur 5) dont notamment la mode (-9,6%), l’hygiène beauté (-9,6%) ou l’automobile (-15,4%). Sur les quotidiens nationaux, la pagination publicitaire semble favorable (+9,6%) mais rappelons toutefois qu’en 2013, le mois étudié présentait une baisse de -6,7% qui crée un effet de base cette année. Néanmoins, on soulignera la hausse d’activité des secteurs mode (+17,4%), services (+52,7%) et voyage tourisme (+87%). Sur le cumul annuel, la presse reste dans le rouge avec une pagination publicitaire en retrait (-5,5%).

En publicité extérieure**, le repli en novembre de secteurs majeurs tels que la distribution (-13,3%), l’automobile (-11,9%) ou les télécommunications (-28,6%) engendre une évolution négative pour le média (-5,2%). Après redressement des données, l’activité publicitaire depuis janvier se stabilise à -0,3%.
** voir annotation sur les offres de Clear Channel

En cinéma, la pression publicitaire est en repli ce mois-ci (-15%). Les secteurs banque assurance (-63,9%), télécommunications (-53,9%) et hygiène beauté (-77,8%) représentent les plus lourds désengagements en valeur brute et contrastent avec, d’une part, la présence plus soutenue des boissons qui triplent leur enveloppe budgétaire et, d’autre part, les annonceurs de la mode (+24,5%). Sur le cumul annuel, le cinéma affiche des résultats négatifs en valeur brute (-6,6%) qui découlent d’une année 2013 en forte hausse (+15,2%).

D’un point de vue plurimédia, le mois de novembre retiendra les prises de parole renforcées de la distribution (+12,5%), de la grande consommation (+9,3%) et du voyage tourisme (+15,1%). A l’inverse, on soulignera le repli des constructeurs automobiles (-4,7%) et des secteurs culture loisirs (-2,5%) et télécommunications (-7,5%).

En display, les établissements financiers restent les premiers acteurs du média sur le mois et sur le cumul annuel avec plus d’1/10ième de l’activité. En novembre, les distributeurs sont plus présents sur le média, tout comme le voyage tourisme tandis que la pression publicitaire de l’automobile est plus contenue.

> En savoir +

à télécharger