SNPTV
Chiffres clés

Adex Report – Juillet 2014

Un mois positif pour quelques segments

En juillet, les volumes publicitaires sont orientés à la baisse pour une majorité de segments de médias. Si la télévision maintient sa progression sur l’ensemble de ses indicateurs, les résultats observés en presse restent négatifs ce mois-ci. Dans un même temps, la radio stabilise son activité quand celle de la publicité extérieure évolue de façon positive.

En Télévision, la durée publicitaire s’élargit de +12% sur le média avec une évolution plus marquée sur les chaînes de la TNT (+13,1%) que sur les chaînes historiques (+8,4%). En valeur brute, le constat est le même puisque le premier segment développe ses recettes de +23,3% contre un taux d’évolution plus modeste pour le second (+1,2%). En revanche, le portefeuille annonceurs se renforce davantage sur les chaînes historiques, lesquelles recrutent 72 annonceurs supplémentaires contre 66 pour les chaînes de la TNT. Sur le cumul annuel, la durée publicitaire du média progresse de +10,6%.

La radio enregistre un mois de juillet à l’équilibre, que ce soit en durée (+0,4%), en valeur brute (+0,8%) ou en nombre d’annonceurs (+0,5%). Cette stabilisation est toutefois issue d’une activité à deux vitesses sur le média. D’une part, les stations musicales augmentent leur durée publicitaire (+3,8%) et référencent +4,4% d’annonceurs pour des recettes brutes à +3,8%. D’autre part, les stations généralistes reculent en volume (-8,7% en durée) et en valeur brute (-11,4%), tout en stabilisant leur portefeuille d’annonceurs (-2 intervenants). Sur les programmes locaux, la durée publicitaire se réduit de nouveau (-13,5%) et les recettes brutes sont maintenues (+0,5%). Sur le cumul annuel, la durée publicitaire est constante sur le média (+0,4%) ainsi que ses recettes brutes (+0,8%).

En presse, le volume de pagination est en repli en juillet (-6,7%) et touche simultanément les principaux segments. Les quotidiens nationaux, après un bon mois de juin, accusent une perte de -8,2% de leur pagination ce mois-ci et référencent moins d’annonceurs (-6,9%). Leurs recettes brutes restent de même niveau (+0,5%). Sur les magazines, la baisse se poursuit en volume (-6,9%) et en valeur brute (-3,6%) tandis que 64 annonceurs manquent à l’appel ce mois-ci. Au cumul, les volumes de la presse restent orientés à la baisse (-6,8%).

En publicité extérieure*, les premiers indicateurs du média annoncent une activité à +5,2% sur le mois de juillet et à +4,5% sur le cumul annuel après redressement des données.
(*voir annotation sur les nouvelles offres de Clear Channel qui impactent les résultats du média).

Le cinéma enregistre une forte hausse de ses recettes brutes en juillet (+25,1%) mais cette croissance rattrape les mauvais résultats de l’an dernier sur le même mois (-23,6%) et résulte finalement d’un effet de base. Sur le cumul annuel, l’activité publicitaire du média se maintient (+1,4%).


> En savoir +

à télécharger