SNPTV
Chiffres clés

Adex Report – Janvier 2013

Tendance baissière du marché

Le mois de janvier 2013 suit la tendance au repli déjà observée sur les mois précédents. Les annonceurs se désengagent sur tous les médias exceptés sur la radio qui semble être épargnée en valeur comme en volume. Le display stabilise son activité en valeur (-0,2%) tandis que la presse (-4,7%) et la télévision (-1,3%) présentent des recettes brutes en repli.  Même constat sur la publicité extérieure et le cinéma qui semblent davantage impactés.
Au global et sur ce premier mois, le marché publicitaire recule de -1,9%.

La radio est le seul média à présenter une hausse de ses recettes brutes (+8,5%) et de ses volumes (+4%). Les stations musicales progressent davantage que les stations généralistes sur le mois (respectivement +12,6% et +3,9%) largement soutenues par les distributeurs (+12,7%) et par les services (+52,8%). Les programmes locaux participent également à la croissance du média (+17,2%).

La télévision est en retrait sur ce mois de janvier en valeur (-1,3%) comme en activité publicitaire (-8,7%). Les chaînes thématiques sont à l’origine de cette tendance baissière sur les 2 items puisqu’elles enregistrent des contreperformances en recettes (-28,2%) et en durée (-23,3%). Les chaînes historiques se maintiennent en valeur (-0,1%) grâce à la beauté, aux distributeurs et à la santé. La TNT de son côté compense le retrait de ses 3 premiers secteurs par une plus forte pression publicitaire de la part des services, des télécommunications et de la distribution. Au global, les deux plus fortes baisses budgétaires sont enregistrées par l’alimentation (-15,7 millions bruts) et par l’automobile (-13,2 millions bruts).

En presse les segments évoluent de façon contradictoire. Les recettes brutes du média reculent de -4,7%, résultant du repli constaté sur les magazines (-4,4%). A contrario, les quotidiens nationaux voient leurs recettes augmenter de +7,5% grâce aux prises de paroles des télécommunications dont le budget est doublé sur le segment. En volume, l’ensemble du média subit une perte de pagination de -13,3% sur le mois.

Les recettes brutes du display s’équilibrent à -0,2% en janvier. Les constructeurs automobiles représentent le plus important désengagement. A l’inverse, les distributeurs et les établissements financiers renforcent leur présence et compensent le manque à gagner.

La Publicité extérieure* présente un premier mois négatif avec -10,3% de recettes brutes. Les résultats du média observent le repli des distributeurs (-4, millions d’euros bruts) et des annonceurs de la mode (-3,8 millions bruts). *voir annotation sur les offres « JC Decaux Large

Le cinéma démarre l’année avec une baisse de -21,5% sur ses recettes brutes en raison du fort recul de son premier secteur : culture et loisirs (-36,2%).

Sur l’ensemble des médias, 6 secteurs se désengagent en janvier sur les 10 premiers du classement. Le retrait le plus important est enregistré par les constructeurs automobiles (-45 millions d’euros) qui réduisent leurs budgets sur l’ensemble des médias à l’exception de la publicité extérieure. Les annonceurs de l’alimentaire contribuent également à tirer le marché vers le bas (-24,5 millions bruts).

à télécharger