SNPTV
Actualités

Pub TV des sites Internet des secteurs interdits

Les régies publicitaires TV, réunies en Conseil d’Administration le 18 janvier 2001, ont remercié Madame Catherine Tasca, Ministre de la Culture et de la Communication, de sa déclaration lors de la présentation des voeux à la presse du 10 janvier 2001 qui marque une première avancée dans le traitement du dossier relatif à la publicité télévisée pour les sites Internet des secteurs interdits.

Les régies TV :

  • prennent acte favorablement de la volonté de Madame Catherine Tasca d’amender les restrictions contenues dans l’article 8 du décret de 1992 pour les secteurs de la distribution, de la presse, de l’édition et du cinéma.

  • mais regrettent que la proposition de Madame la Ministre d’autoriser la publicité des annonceurs des secteurs interdits sur les seules chaînes locales ou sur les chaînes thématiques du futur réseau numérique hertzien soit limitée.

    En effet :

    1. Les télévisions locales : à ce jour, seules neuf chaînes (1) locales hertziennes – télévisions  » de ville  » et  » télévisions de pays  » – émettent en Métropole et desservent peu ou prou 7% de la population.
    2. Le numérique hertzien : Dans ses v?ux à la presse prononcés ce même 10 janvier, le Président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel Hervé Bourges a rappelé que l’  » on peut donc envisager un démarrage de la diffusion hertzienne, pour plus de la moitié de la population française [?] au deuxième semestre 2002. « 

  • souhaiteraient que les services du Ministère  » puissent étudier en profondeur les impacts réels, notamment sur les entreprises Internet, de ce nouveau délai d’au moins 18 mois qui nous apparaît dommageable à l’économie générale de notre secteur « .

Enfin,  » les régies publicitaires TV souhaitent que l’ouverture à toutes les TV et à toutes les dimensions des secteurs interdits continue de demeurer un objectif partagé, à un terme fixé dans le cadre de la concertation en cours. « 

 

Rappel :

22 février 2000 : Interprétation de l’article 8 du décret de 1992 relatif à la publicité télévisée par le CSA dans son communiqué n°414 : les sites Internet ne font pas partie des secteurs interdits « parce qu’ils forment un secteur économique nouveau et spécifique ».

28 avril 2000 : Suite à une large concertation, le CSA fixe au 1er septembre 2000 l’accès aux écrans de publicité télévisée des sites Internet.

3 juillet 2000 : Le Conseil d’Etat annule le communiqué n°414 du CSA pour « incompétence ». L’échéance du 1er septembre fixée par le CSA devient caduque.

28 août 2000 : Lancement de la campagne du « Comité Pourquoi ? » pour l’ouverture des sites Internet des secteurs interdits à la publicité télévisée.

(1) Aqui TV (Sarlat), Télé Lyon Métropole, Télé Bleue (Nîmes), Télé-Toulouse, Télé 102 (Sables d’Olonne), Télé Sud Vendée (Luçon), TVCF (Clermont-Ferrand), TV7 Bordeaux et TV8 Mont-Blanc.