SNPTV
Études

Les Français et leurs loisirs

  • Les évolutions de l’emploi du temps des Français depuis 1986 (1)…

L’emploi du temps des Français s’organise autour de quatre activités, celles liées :

  1. aux besoins physiologiques,
  2. aux activités professionnelles,
  3. au travail domestique et enfin
  4. aux loisirs.

Nécessité oblige, la moitié d’une journée est consacrée aux besoins physiologiques. Ce temps reste stable avec des variations, selon qu’on soit actif ou inactif. Ainsi, si les Français dans leur ensemble ont perdu 10 mn de sommeil ; ce sont essentiellement les actifs qui y consacrent le moins de temps avec une heure en moins que les inactifs.

Côté professionnel, les nouveaux aménagements du temps de travail et le nombre grandissant de femmes actives exerçant davantage à temps partiel (choisi ou non) laissent à l’ensemble des Français (2) un gain de temps de plus d’1h30 par semaine, soit une diminution moyenne du temps de travail de 14 mn par jour.

Les femmes ne sont d’ailleurs pas en reste dans cette évolution de l’emploi du temps. Bien qu’elle continuent à consacrer plus de 3 heures par jour aux tâches ménagères, les femmes en font un peu moins qu’auparavant : 7 mn en moins pour les actives et 1 demi-heure pour les inactives. Les hommes en font a peine plus qu’il y a 13 ans et toujours moins que les femmes.

  •   La télévision, grand vainqueur des évolutions de l’emploi du temps…

En 13 ans, les Français ont gagné une demi-heure de temps libre. La Télévision en est le principal bénéficiaire. Déjà en 1986, le temps d’écoute de la télévision représentait plus de 40% du temps libre. Aujourd’hui, sur les 3h35 journalières moyennes de temps libre dont dispose chaque individu, plus de 70% sont consacrées à la télévision en tant qu’activité principale.

La télévision est d’ailleurs le seul loisir communément pratiqué par tous les individus, indépendamment de leur sexe ou de leur âge.

Toujours en tête des loisirs, la télévision occupe la majorité du temps libre en semaine. La part du temps consacrée à la télévision est en hausse même le dimanche, avec une progression de plus d’une demi-heure sur le temps dominical. Certains facteurs, notamment la météo, contribuent à faire progresser le taux d’écoute de la TV.

Pour le seul mois d’août 1999, la durée d’écoute moyenne de l’ensemble des téléspectateurs (4 ans ou plus) a enregistré une hausse de huit minutes (3) en un an.

Avec 60 % de jours de  » beau temps  » estival en moins (4) qu’en 1998, les statistiques météorologiques des 21 stations régionales (5) représentatives de Météo France ont confirmé ce que les aoûtiens, chez eux ou en vacances principalement dans certaines régions de l’Ouest, se rappellent : en moyenne, il y a aura eu près de deux fois plus de jours pluvieux en août 1999 qu’en août 1998 !

Si la météo influence la gestion du temps libre au profit de la télévision, la programmation TV participe aussi à la progression du taux d’écoute TV. Selon le sondage Sofres/Pèlerin Magazine (6), plus de 40% des Français déclarent tenir compte des programmes TV non seulement dans la planification de leurs sorties et leurs loisirs mais également dans l’organisation de leur vie quotidienne.

  • Pour le grand public, davantage de temps libre équivaut à plus de temps consacré à la Télévision…

    L’expansion de l’offre audiovisuelle et l’évolution extraordinaire de l’équipement TV en l’espace de 13 ans ont certainement beaucoup contribué au succès de la télévision. Mais l’explication principale à ce succès tient aux liens qui unissent le grand public à la télévision. Parce qu’elle répond aux attentes du public que ce soit en termes de divertissement, de proximité (7) ou de crédibilité (8), la télévision trouve naturellement sa place dans la gestion quotidienne de leur  » budget-temps « .

    La qualité de l’échange explique pourquoi plus les Français ont de temps libre, plus ils le consacrent à regarder la Télévision. Ce temps d’ailleurs s’accroît si l’on prend également en considération les moments où la télévision représente une activité secondaire ou d’accompagnement. A 13 heures, 46 % des téléspectateurs ne font que regarder la télévision ; ils sont 80 % à 22h30 (9). Avec 57 % des Français qui déclarent dîner régulièrement devant la TV (10), le budget-temps de la TV dépasse largement les 2h 07 quotidiennement consacrées à la TV en tant qu’activité unique (11). 

    (1) Source INSEE, Enquête  » Emploi du temps  » des Français entre 1986 et 1999
    (2) Sans différencier temps partiel ou temps plein, salarié ou indépendant, jour de semaine ou week-end, etc. Les salariés à temps complet (hors enseignants) ont vu leur temps de travail quotidien progresser de 8 minutes à 8h29
    (3) Source Médiamat/Médiamétrie
    (4) Source Météo France : données relevées auprès d’une seule station représentative par 21 régions économiques Hors Corse
    (5) Voir communiqué SNPTV, 21 septembre 1999,  » Août, été et huit premiers mois de 1999 : Records en août 1999 « 
    (6) Source Sofres/Pèlerin Magazine, 18 janvier 2000
    (7) Source SNPTV-Ipsos Médias,  » Image de la télévision en Europe « , Janvier 2000
    (8) Source 13ème Baromètre SofresTéléramaLa Croix, la TV enregistre 58% de crédibilité ( + 8 points )
    (9) Source étude Budget-temps Sofres, dernier trimestre 1999 – 10500 personnes interrogées.
    (10) Source TMO-Télépoche/Le Parisien, août 1999
    (11) Vs Durée d’Ecoute par Individu de 3h19 par jour en 1999 auprès des adultes âgés de ‘15 ans ou plus’ (Médiamat/Médiamétrie)

     

    Etude INSEE