SNPTV
Actualités

Envoyée permanente Snptv aux Etats-Unis

LES 55EMES GRAMMY’S, CAS D’ECOLE DE L’EXPERIENCE TÉLÉ INTERACTIVE

Les Grammy Awards célèbrent, aux Etats-Unis, les succès de l’année passée de l’industrie de la musique, à ne pas confondre avec les Emmy Awards qui récompensent ceux de la télévision.
 


La 55ème version vient de se dérouler à Los Angeles. La cérémonie annuelle est retransmise par CBS depuis 1973. Mais la chaîne de télévision a su renouveler le genre en capitalisant cette année plus encore sur l’expérience multi-écrans et l’interactivité.

CBS est passé maître de la télévision 2.0 en déployant un ambitieux dispositif digital pour tenir en haleine plusieurs jours durant le public des Grammy Awards.

Ce n’est pas une première pour CBS. La chaîne a déjà joué avec les atouts du digital pour permettre aux téléspectateurs d’Hawaï Five-O de choisir la fin d’un épisode parmi trois proposées. Plus de 200 000 votes avaient permis de décider quel suspect avait tiré sur le professeur d’université.

Pour développer son audience autour des Grammy’s, CBS a alimenté un site dédié à l’événement avec plus de 22 heures de programmes exclusifs.


Pour la chaîne, Pauley Perette, actrice brune avec frange et couettes de NCIS diffusé sur CBS, a joué la social media reporter, encourageant ses 410 000 followers de lui suggérer des questions qu’elle posera ensuite lors d’interviews d’artistes dans les coulisses de l’évènement.
 
 
 
 
 
 
 
Sting et Pauley Perette
 
 
 
 
 
 
 
CBS a réussi son pari en obtenant la deuxième audience de l’histoire des Grammy’s depuis 1993 avec 28 millions de téléspectateurs mesurés par Nielsen. C’est la deuxième audience derrière celle de 2012, année à part, où les 40 millions de téléspectateurs s’étaient recueillis devant des Grammy’s endeuillés la veille par le décès de Whitney Huston.

 
 
 

 
 
 
Mumford & Sons, album de l’année avec Babel
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fun, révélation de l’année et meilleure chanson avec We are Young
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les Grammys, les victoires de la musique en version américaine
 
– Des étoiles sur le Walk of Fame
A l’instar du cinéma ou de la télévision, les Grammy Awards ont été inventés pour permettre au monde de la musique d’élire ses étoiles sur le Walk of Fame d’Hollywood.
 
– King Size
Les Grammy’s ne se résument pas à une soirée. C’est un concert des nominations deux mois plus tôt et une semaine d’évènements dédiés à la musique, la Grammy Week, des leçons de musique, des concerts un peu partout, des préparties, des afterparties, des déjeuners, des dîners, des galas… Si une dizaine de prix sont décernés lors de la cérémonie télévisée, les Grammys comptent près de 70 autres prix attribués.
 
– Un dress code no shocking
CBS a fait beaucoup parler en établissant cette année un dress code  couvrant convenablement fesses et seins , redoutant une nouvelle version de la tenue de Jenifer Lopez en 2000. Si cette dernière s’est montrée beaucoup plus prude qu’au Super Bowl une semaine plus tôt, Katy Perry et la chanteuse de R&B Kelly Rowland semblent ne pas avoir lu la consigne.
– Le caritatif ovationné
Le vendredi de la Grammy Week, une personnalité de la musique est remerciée pour son engagement philanthropique. Après Paul McCartney en 2012, c’est au tour de Bruce Springsteen de recevoir les honneurs de la profession et d’être ainsi nommé Musicares Person Of The Year.
 
En bonus, pour compléter le site de CBS, une version condensée des 3 heures 30 de la soirée préparé par le Wall Street Journal.
 
Sources : The Recording Academy, CBS, Los Angeles TimeBillboard.biz, WSJ