SNPTV
Actualités

Canal + Régie et Thématiques Régie CGV 2004

Cette année encore les CGV de CANAL+ se déclinent sous le triple signe de la Simplicité, la Souplesse et la Sécurité.

Les conditions commerciales restent strictement inchangées et assurent donc aux annonceurs un maintien a minima de leurs conditions d’achat 2003 sur CANAL+ en 2004 en ce qui concerne :

     Les Déclics Saisonniers qui permettent de profiter des opportunités calendaires en bénéficiant de 15% de messages gracieux en janvier-février-décembre et de 20% de messages gracieux en juillet-août (en 2004 la presse est un des secteurs bonifiés qui se voient attribuer 10% de gracieux supplémentaires par période) ;

          la remise de Volume, restée strictement identique depuis 2002 ;

          la remise d’Engagement de Volume, instaurée en 2002, qui valorise la visibilité budgétaire par un engagement annuel (taux de remise 5%) ou semestriel (taux de 4%).

          Comme en 2003, la remise de Progression récompense et encourage la fidélité à CANAL + en rémunérant à 3% chaque nouvel ? investi en 2004 par rapport à 2003 ;

          la remise destinée aux Nouveaux Annonceurs garde ses deux modalités introduites en 2003 : les nouveaux annonceurs télévision qui utilisent CANAL + bénéficient d’un taux de 3%, ceux qui n?ont pas pu référencer CANAL + en 2003 et le font en 2004 bénéficient d’un taux de 5%. Exception en 2004, les annonceurs du secteur presse bénéficient eux aussi d’un taux de remise de 5%.

          Comme toujours l’intégralité de ces remises (y compris les remises professionnelle et de centralisation) sont reversées « en cours d’ordre », c’est-à-dire durant le déroulement de la campagne TV et sans attendre la fin de l’année.

          Enfin, instaurée dès 2000, la  » priorité de programmation  » est également maintenue ; un jeu de majoration-minorations permettant d’accéder prioritairement et sans surcoût, au planning de CANAL+.

Depuis 1998, la multitarification sectorielle de ses écrans publicitaires en deux familles : Famille A (Ménagères < 50 ans) et Famille B (Individus 25 à 49 ans), permet à CANAL+ d’être non seulement compétitive sur ces deux grandes cibles publicitaires de référence, mais d’être particulièrement attractive et économique sur ses c?urs de cible que sont les jeunes, les CSP+, les actifs, les urbains et bien entendu ses abonnés.

Par ailleurs, en matière de Sécurité, CANAL + a mis en place depuis quelques années une politique tarifaire fondée sur des engagements à la fois simples et transparents :

     Des tarifs qui assurent de payer l’audience de CANAL+ à un prix qui ne soit pas pénalisant pour les plans sur les deux grandes cibles de référence que sont les Ménagères-50 ans (annonceurs des catégories sectorielles A) et les 25-49 ans (annonceurs des catégories sectorielles B) ;

     Ce positionnement tarifaire assurant de toucher les c?urs de cible de CANAL+ (15-24 ans, 15-34 ans, ICSP++, Ménagères avec enfants en foyers CSP+, Hommes-50 ans, abonnés CANAL+?) aux coûts les plus attractifs.

 

En 2003, cette politique volontariste, résolument tournée vers la sécurité, a trouvé sa plus parfaite expression avec la mise en place d’une garantie de coût/GRP [1] couvrant tous les achats réalisés sur CANAL+ et ses chaînes thématiques, en achat classique comme en produits (PacksTEMPORIS).

Au moment où CANAL+ retrouve ses couleurs et alors que l’ouverture de la télévision aux ex-« secteurs interdits » fait craindre à certains un risque de dérive inflationniste du média télévision, il lui a semblé normal de récompenser la fidélité de ses clients annonceurs.

Pour cette raison une nouvelle remise apparaît en 2004, la Garantie Partenariale au Long Cours, qui assurera aux annonceurs signataires d’un Engagement de Volume à un niveau au moins équivalent à celui réalisé en 2003, d’acheter CANAL+ au meilleur prix tout au long de l’année 2004.

La « mécanique » mise en place assure en effet des coûts au GRP sur CANAL+ dont les marges d’économie, par rapport à la moyenne des coûts constatés au même moment sur le média, sont garanties mois par mois et tranche horaire par tranche horaire.

Pour compléter cette remise, les mois de janvier, février et mars sont par ailleurs intégralement couverts par une Garantie de non inflation TV, CANAL+ garantissant, selon la famille sectorielle, la tranche horaire et le mois, des coûts par GRP inférieurs de – 35% à – 7% par rapport aux coûts moyens constatés en télévision pendant les mêmes mois en 2003.

Aux chapitres de la Simplicité, de la Souplesse et de la Sécurité, les chaînes thématiques [2] ne sont pas en reste.

L’efficacité des méthodes et règles mises en place par Thématiques Régie depuis l’arrivée de la mesure d’audience audimétrique dans le périmètre des chaînes thématiques est aujourd’hui reconnue :

     Les tarifs unitaires spot à spot permettent à ceux qui le souhaitent de monter et de programmer des dispositifs très précis par chaîne, par cible ou par thématique ;

          Les modules et packs permettent un média-planning thématique très simple dans sa mise en ?uvre, qui garantit des dispositifs thématiques solides et efficaces pour des coûts/GRP au niveau des coûts/GRP hertziens ;

          Les échanges EDI Publicité assurent la fluidité et la simplicité des programmations ;

          Enfin, afin d’apporter l’éclairage qualitatif essentiel aux plans thématiques, Thématiques Régie a, dès 2002, enrichi son message tarif EDI Publicité en renseignant très précisément et 3 semaines avant diffusion, les contextes-programmes détaillés de ses chaînes. Ce service reste aujourd’hui encore un service exclusif Thématiques Régie.

Pour finir, les nouveaux secteurs autorisés en télévision se voient proposer des conditions spécifiques sur CANAL+ comme sur les chaînes thématiques :

     Déclics bonifiés (+10% de gracieux) et prime de bienvenue spécifique (5%) pour la presse sur CANAL+ ;

          Pour chacun de ces nouveaux secteurs, des Packs et produits commerciaux  clés en main  sont proposés, qui leur assurent performances médias et économie dans les contextes les plus affinés. Ces produits doivent leur permettre d’appréhender le plus simplement et efficacement la richesse du nouveau média qui leur est ouvert (Packs BESTSELLER, ROMANS, PASSION, PLAGE et PRIX LITTERAIRES pour l’Edition, CADDIE, LOISIRS, EQUIPEMENT, et CULT pour la Distribution).

Par ailleurs, pour chaque nouveau secteur, une cellule commerciale et médiaplanning dédiée apportera aux annonceurs, au cas par cas, les meilleures réponses à leurs problématiques de communication sur CANAL+ et les chaînes thématiques.

 


[1] Le coût du GRP (base 30 secondes) est l’indicateur économique communément utilisé en France rapportant le tarif brut d’un spot de 30 secondes à l’audience de l’écran publicitaire. Pour des comparaisons internationales, le CPM (coût pour mille) est généralement employé. Rappelons que seule la TV mesure l’audience des insertions publicitaires distinctement de celle des programmes.

[2] 13EME RUE, BLOOMBERG TELEVISION, JIMMY, CINE CINEMA PREMIER, CINE CINEMA EMOTION, CINE CINEMA FRISSON, CINE CINEMA AUTEUR, CINE CINEMA SUCCES, CINE CINEMA CLASSIC, CUISINE TV, DEMAIN, I>TELE, KIOSQUE, NATIONAL GEOGRAPHIC CHANNEL, OMTV, PLANETE, PLANETE FUTURE, SEASONS, SPORT+

 

Retour aux CGV des autres régies membres du SNPTV