SNPTV
Actualités

28 février 2000 : nouveau Médiamat

Depuis 1961 (1) , l’évolution des moyens techniques et informatiques pour le recueil de l’audience fait que la télévision continue de bénéficier de la mesure d’audience la plus fiable et la plus précise.

 

  • 28 février 2000 : le panel Médiamat prend en compte la réception numérique?

La France est un des pays où le pourcentage de foyers recevant une offre télévisuelle en diffusion numérique (câble ou satellite) est le plus élevé. Une nouvelle génération d’audimètres, mesurant à la fois la réception numérique et analogique, a été développée par Médiamétrie et France Telecom Multimedia pour équiper des foyers du panel  » Médiamat « . Le nouveau panel reflète l’offre télévisuelle actuelle. Soit :

  • 83 % des foyers (2) en réception hertzienne ou câblée analogique (recevant moins de 15 chaînes)
  • 10 % des foyers en réception numérique directe (satellite)
  • 7 % des foyers en réception par câble analogique ou numérique (avec 15 chaînes ou plus).



A partir du 28 février 2000, environ 280 foyers (3) (sur les 2800) recevant des programmes en numérique remplacent un nombre équivalent de foyers actuellement en réception analogique.

  • Les indicateurs de la mesure d’audience TV : taux d’audience et part d’audience?

Parmi la masse d’informations délivrée par le Médiamat, le  » grand public  » est souvent mis en relation avec deux indicateurs, généralement exprimés en pourcentage :

a. le taux moyen d’audience d’un programme ou d’un écran publicitaire est la moyenne de l’audience de l’émission mesurée à la seconde près. Autrement dit, l’audience moyenne est le rapport entre la durée d’écoute par individu et la durée de l’émission.


Exemple : un écran publicitaire affiche une audience moyenne de 3,4 % auprès du public âgé de ?4 ans ou plus?, donc de 1 795 540 individus (4) présents en moyenne durant la diffusion de cet écran.

N.B. : Ce taux peut aussi exprimer l’audience de la TV en général à un instant précis :

Exemple : vers 21h20 (5) , 49,5 % de tous les individus âgés de 4 ans ou plus regardaient la TV, traduisant la présence simultanée de 26,1 millions de Français devant leur téléviseur.

b. la part d’audience, assimilable dans d’autres secteurs d’activités à la part de marché, est le rapport entre l’audience d’une chaîne de télévision, ou d’une émission, et l’audience de toutes les chaînes de TV au même instant ; elle est exprimée en fonction de la durée de l’émission, la journée, la semaine, le mois…



Il y a souvent confusion entre ces deux indicateurs ; autant un  » taux d’audience  » de 100 % est virtuellement impossible (cf. sommeil, travail,? ), le cumul des  » parts d’audience  » est toujours de 100 % ; ainsi, que l’audience totale de la TV soit, par exemple, de moins de 300 000 téléspectateurs à 5h00 (6) du matin ou de près de 21 millions à 20h00 (7) , le cumul des parts d’audience des agrégats analysés (émissions, chaînes? ) ne peut être que de 100 %.

  • Audience et publicité télévisée?

Dans la pratique publicitaire, l’optimisation de la représentativité des foyers  » numériques  » au sein du panel Médiamat conforte la mesure du nombre de contacts qu’une campagne TV a généré. La mesure du nombre d’individus au contact d’un écran publicitaire continue d’être l’élément clé de l’appréciation de l’efficacité de l’investissement des annonceurs à la TV. Cette donnée est déclinée pour des cibles définies.



Rappelons que seule la TV mesure l’audience de la publicité. La fixation des tarifs des spots TV ou des séquences de parrainage en est l’expression la plus évidente.

  • Mesure d’audience des autres TV?

Depuis la mise en place du Médiamat en 1989, seules les grandes chaînes nationales (8) ont une audience quotidiennement mesurée et détaillée par Médiamétrie. En plus, un autre agrégat, intitulé  » autres TV « , regroupe maintenant les chaînes du câble et du satellite diffusées en numérique, en plus des chaînes « analogiques », des débordements hertziens des chaînes étrangères reçues en France, les télévisions locales?



Compte tenu de l’expansion de l’offre audiovisuelle tout au long de la décennie 1990, la part des  » autres TV «  a évolué. Si chaque adulte accordait :
– en 1989 2 minutes 45 secondes en moyenne de sa consommation quotidienne de 3 heures 04 aux  » autres TV  » (1,5 %),
– en 1999, leur consommation hors grandes chaînes nationales ? qu’il soit abonné ou non à une offre TV élargie – a été de 8 minutes 28 sur les 3 heures 19 par jour (4,3 %).

Part d’audience en moyenne annuelle des  » autres TV  » depuis 1989

1989(9)

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

1/1-27/2 2000

15 ans ou +

1,5 %

1,6 %

1,8 %

2,3 %

2,7 %

2,7 %

3,3 %

3,3 %

3,6 %

4,1 %

4,3 %

4,8 %

N.B. : le Médiamat continue de ne pas fournir de résultat par  » autre chaîne « . Une étude annuelle Audicabsat, avec une méthodologie différente (le carnet d’écoute), est menée en complément par Médiamétrie.


ANNEXE

 

  • 40 ans de mesure de l’audience de la télévision?

Jusqu’au début des années 80, le recueil de l’information s’est fait au travers :

  • d’enquêtes par interviews sur l’audience de la veille et les habitudes d’écoute. Cette technique de sondage est impossible à généraliser tous les jours de l’année auprès d’un nombre suffisant d’interviewés. Elle fait en outre appel à leur mémoire qui conduit à des sous ou sur-estimations dans les déclarations.

  • de panels à carnets d’écoute que chaque individu d’un échantillon doit remplir au jour le jour ; la précision de son audience ne descend généralement pas en dessous du Ÿ d’heure.

En 1982, le Centre d’Etudes d’Opinion met en place l’Audimat, nouvelle mesure de l’audience de la télévision reposant sur une méthodologie, qui ne fait plus appel à l’individu. C’est une petite boîte électronique branchée sur le poste de télévision, capable de détecter, à la seconde près, le moment où le poste est allumé, la chaîne regardée, les changements de chaîne ou la présence d’un magnétoscope en lecture. Dès le lendemain de la mesure automatique de l’audience, les résultats quotidiens de la TV – y compris pour les écrans publicitaires – sont disponibles. Cette mesure ne donnera que le nombre de foyers en train de regarder la TV sans apporter d’indications sur les personnes à l’écoute.

En 1989, une déclaration de présence à l’écoute, par chaque individu, faite instantanément à l’aide d’une  » télécommande « , s’est ajoutée à la mesure automatique de l’audimètre foyer. Ce nouvel audimètre, dit à  » bouton-poussoir « , comprend des touches permettant l’identification des individus, y compris des invités. Le Médiamat est créé. Il est confié à Médiamétrie, entreprise interprofessionnelle de mesure d’audience.

A partir de 1993, l’audience de la télévision est mesurée dès l’âge de 4 ans au lieu de 6 ans précédemment.

Depuis l’été 1996, une modification méthodologique – déjà appliquée en Europe – a été introduite par Médiamétrie : les vacanciers sont dorénavant comptés avec une audience nulle tout en restant inclus dans la population de référence (auparavant, les foyers équipés d’audimètre qui se déclaraient  » en vacances  » en étaient exclus).

Le 4 octobre 1999, 450 foyers supplémentaires sont venus enrichir le panel constitué aujourd’hui de 2 750 foyers représentatifs des ménages équipés de TV rassemblant 6 640 individus âgés de 4 ans et plus.

28 février 2000 : Intégration des foyers équipés en réception numérique dans le panel Médiamat.



Grâce à la fiabilité, la précision et la rapidité de l’audimétrie, les utilisateurs des résultats d’audience de la télévision disposent d’une masse d’informations et de possibilités d’analyses dont ils ne trouvent pas l’équivalent dans les autres médias.

(1) date de la première enquête annuelle mesurant l’audience de l’unique chaîne TV de l’époque confiée à l’IFOP ? Cf.  » l’historique de la mesure d’audience  » du C.E.S.P.
(2) Sur un total de 22 580 000 foyers équipés de télévision et résidant en France métropolitaine.

(3) Médiamétrie met à jour régulièrement le panel Médiamat en suivant l’équipement TV des foyers via l’enquête ?75000?

(4) = 3,4 % de 52 810 000 individus âgés de 4 ans ou plus résidant dans les foyers équipés de télévision..

(5) = taux moyen d’audience de 49,5 % de 21h21 à 21h23 le dimanche 20 février 2000

(6) = taux moyen d’audience de 0,5 % de 4h49 à 5h23 le dimanche 20 février 2000

(7) = taux moyen d’audience de 39,6 % à 20h00 le dimanche 20 février 2000

(8) TF1, France 2, France 3, Canal +, , Arte et M6.

(9) du 2 janvier au 31 décembre 1989 et du 1er janvier au 31 décembre pour toutes les autres années pleines.

Pour en savoir plus sur la mesure d’audience de la télévision, consultez Médiamétrie