SNPTV
Actualités

17 octobre 2001 : TF1 Publicité CGV 2002

è Les conditions commerciales 2002 de la chaîne TF1 sont de nouveau simplifiées et accessibles à davantage de secteurs économiques et sont particulièrement incitatives sur le 1er semestre 2002.

  • Simplification

La notion de « période blanche » est supprimée. Des remises différenciées par période visent à rendre toujours plus attractifs les mois de janvier, février, mars, juillet, août et décembre 2002.

Une prime ?uro est créée spécialement sur le 1er trimestre 2002. Elle accorde aux annonceurs sur cette période de transition vers l’?uro (fiduciaire) un taux de remise de :
– 6,56%
, s’ils investissent sur TF1 le même montant qu’au 1er trimestre 2001 ou s’ils sont nouvel annonceur au 1er trimestre 2002 et déjà annonceur entre avril et décembre 2001.
– 13,12%
, sur l’investissement supplémentaire réalisé au 1er trimestre 2002 par rapport au 1er trimestre 2001.

La prime été est reconduite en juillet et août 2002. Elle est accordée aux annonceurs dont le chiffre d’affaires progresse sur cette période. Tout nouvel annonceur de l’été 2002 présent sur TF1 en 2001 (hors été) bénéficie aussi de cette prime. Les primes hiver et fin d’année sont supprimées sous cette forme.

La prime de répartition est reconduite. Elle est accordée aux annonceurs dont le poids de période creuse est au moins égal à 30% de leur chiffre d’affaires annuel. La prime nouvel annonceur est simplifiée et accentuée. Les taux d’abattement varient de 10 à 15% selon les périodes d’investissement 2002.

La prime de centralisation (cf. mandataire), les messages « premium » (1ère et dernière position dans certains écrans, priorité d’accès au planning), les campagnes en floating (10 jours avant diffusion), les modulations tarifaires et les conditions spécifiques aux campagnes collectives, secteurs Editions musicales, vidéo et logiciels de jeux, sont reconduits à l’identique en 2002.

La prime de fiabilité de demande de programmation disparaît en 2002.

Les indices tarifaires par format de spot (base 100 pour un 30 secondes) sont inchangés en 2002.

Toute publicité interactive est possible aux mêmes conditions que les années précédentes.

  • Accessibilité

Une troisième Famille C est créée en 2002 afin de mieux tenir compte des spécificités et du niveau des investissements publicitaires TV de certains secteurs économiques. Elle accueille les annonceurs issus de certains secteurs de l’ancienne Famille B en 2001 et qui sont particulièrement affectés par un ralentissement économique : Ameublement-Décoration, Services, sauf Banques et Assurances qui restent en Famille B, Compagnies aériennes, Compagnies maritimes, Clubs-Agences de Voyages et Offices de Tourisme, Enseignement-Formation, Internet-Télématique, Immobilier, Audiovisuel-Photo-Cinéma, Informatique.

Par ailleurs, les secteurs « Appareils ménagers« , « Services automobiles et centres auto » et « Consoles et logiciels de jeux » passent de la Famille A à la Famille B en 2002. Publicité)

Les dégressifs de volume continuent de se déclencher à partir de 200 K? bruts investis (Famille A), 100 K? (Famille B) et 50 K? pour la nouvelle Famille C.

Enfin, les abattements tarifaires sectoriels sont publiés pour toute l’année 2002 et non plus par semestre.

Un abattement exceptionnel d’entraide économique est accordé au 1er trimestre 2002 à cinq secteurs particulièrement éprouvés à la suite des événements du 11 septembre dernier. Les annonceurs des secteurs :

  • Location de véhicules
  • Compagnies aériennes
  • Compagnies maritimes
  • Clubs-Agences de voyages
  • Hôtellerie

bénéficient d’un abattement forfaitaire de 40% sur tous les écrans de janvier à mars 2002 au lieu des 25% en janvier-février 2001 et 15% en mars 2001 sur les seules tranches de Day et Night Time.

28 autres secteurs économiques se voient accorder des abattements spécifiques selon les mois et/ou les tranches horaires de la journée (cf. day-parts). Ainsi, vont pouvoir en bénéficier dès janvier 2002, les nouveaux secteurs de :

  • Habillement-Accessoires textiles : sauf vêtements enfants, lunetterie, tissus et mercerie, matières naturelles et synthétiques,
  • Appareils ménagers : uniquement chauffage et traitement de l’air,
  • Ameublement : uniquement linges de maison,
  • Toilette-beauté : uniquement entretien prothèses dentaires, parfums et eaux de toilette homme, soins spécifiques adolescents
  • Transport : uniquement le secteur deux roues
  • Enseignement-Formation : uniquement la classe méthodes diverses
  • Services : personnel intérimaire, déménagements
  • Equipement Matériel Sport

Ils rejoignent les secteurs qui en bénéficiaient en 2001.

  • Tarifs 1er trimestre 2002 Vs 1er trimestre 2001 :

Sur les trois premiers mois de l’année, TF1 affiche une baisse moyenne de ses tarifs de 3,3% traduisant la volonté de la chaîne d’accroître sa compétitivité.

A noter, TF1 Publicité publie en parallèle de ses conditions commerciales 2002 un quatre pages intitulé « 10 bonnes raisons d’investir en télévision? et sur TF1« . Un CD-Rom des CGV, de la Nomenclature des codes secteurs et des pièces annexes est fourni avec la documentation papier ; toutes les informations 2002 sont bien sûr accessibles sur le site www.tf1pub.fr.

Retour aux CGV des autres régies membres du SNPTV