SNPTV
Actualités

17 octobre 2001 : Canal + Régie CGV 2002

è La régie de Canal + maintient ses points forts tout en offrant la souplesse d’adaptation nécessaire.

La régie de Canal + perpétue la simplicité et l’efficacité de sa politique commerciale en reversant intégralement  » en cours d’ordre « , c’est-à-dire durant le déroulement de la campagne TV, les remises.

  • Les conditions commerciales présentent six niveaux de remises :

  1. Remise pour déclic saisonnier, pour les nouveaux annonceurs (1), se traduit toujours par un espace supplémentaire gracieux de 15% à 20% selon les périodes, dès 40 000 ? investis sur les mois de janvier-février et/ou juillet-août 2002. Décembre 2002 devient une nouvelle opportunité calendaire.
  2. Remise de volume au 1er ?, avec un premier palier dès 30 000 ? investis sur Canal +, elle est aussi plus incitative à la progression.
  3. Remise d’engagement de volume nouvelle remise en 2002, elle valorise la visibilité budgétaire à tout moment de l’année par un engagement écrit annuel ou semestriel d’un CA brut facturé.
  4. Remise nouvel annonceur inchangée pour tout CA brut facturé supérieur ou égal à 60 000 ?.
  5. Remise professionnelle 15%
  6. Remise de centralisation 1,5% (cf. rôle d’un mandataire).

Ces deux dernières conditions s?appliquent aussi au parrainage sur Canal +, avec quelques aménagements.

La remise de centralisation devient évolutive en 2002 aux taux compris entre 1,5% et 4%, soit en fonction :

  • de la progression entre 2002 et 2001 du CA brut facturé « parrainage » du mandataire,
  • d’un barème de CA brut facturé d’un nouveau mandataire « parrainage » pour l’année 2002.

Les remises professionnelle et de centralisation pour le parrainage sont imputées sur la facture mensuelle.

Les autres nouveautés 2002 (2) concernent :

  • l’abattement pour les campagnes collectives est modulé en fonction de deux périodes : les mois de janvier, février, juillet, août et décembre et le reste de l’année.
  • l’abattement sur les campagnes éditions musicales et vidéo en  » floating time  » est amplifié à – 35%.
  • la majoration pour les campagnes interactives et pour les habillages écrans est réintroduite.gie

Tarifs 1er trimestre 2002 Vs 1er trimestre 2001 :

La multitarification des écrans publicitaires en deux familles sectorielles de référence : A (Ménagères < 50 ans) et B (Individus 25 à 49 ans) est non seulement compétitive sur ces deux cibles, mais est particulièrement attractive sur les c?urs de cible « Canal +« : 15/24, 15/34 ans, iCSP+, Femmes actives, Hommes < 50 ans.

Pour atteindre cet objectif de compétitivité, les évolutions tarifaires appliquées mois par mois en 2001 par rapport à 2000 sont les suivantes :

Evolutions tarifaires Canal+ 2002 vs 2001 ? Lundi-Dimanche ? Ecrans constants

Tarif A

Tarif B

janvier 2002

Day time

-33%

-39%

Access

-33%

-30%

Prime time

10%

1%

Ensemble journée

-11%

-19%

février 2002

Day time

-33%

-37%

Access

-40%

-37%

Prime time

4%

-7%

Ensemble journée

-14%

-21%

mars 2002

Day time

-17%

-24%

Access

-43%

-38%

Prime time

4%

-11%

Ensemble journée

-7%

-17%

Les évolutions tarifaires affichées affirment la volonté de Canal + de se positionner au plus juste en termes de coûts GRP sur les cibles de référence.

Retour aux CGV des autres régies membres du SNPTV

(1) les annonceurs absents de Canal + en 2001 ou les annonceurs présents sur Canal + en 2001 hors janvier-février et/ou juillet-août et/ou décembre 2001.
(2) la priorité de programmation est maintenue : majoration modulée si l’écran prioritaire demandé a été servi ou substitué par la régie à l’intérieur d’un panier d’écrans et minoration si le chiffre d’affaires demandé a été réalisé sur la période et si la non exclusivité sectorielle est acceptée par l’annonceur. Si les conditions sont remplies, la majoration et les minorations peuvent se compenser.