SNPTV

Communiqué SNPTV janvier-octobre 2005 : audience et publicité TV



   


Si vous ne lisez pas ce mèl, vous pouvez télécharger le communiqué
en
cliquant ici !

Boulogne-Billancourt, le 17 novembre 2005

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-après le Communiqué de Presse du SNPTV relatif au bilan de l’audience TV et de la publicité TV du mois d’octobre et pour la période janvier-octobre 2005.

 

 ____________________________________________________________________________________

è Le Syndicat National de la Publicité TéléVisée regroupe sept régies publicitaires des TV : chaînes hertziennes nationales, chaînes thématiques et services interactifs. Chaque mois, le SNPTV dresse un bilan des performances de la publicité TV associées à l’audience du média.

Bien à vous.

Contact presse : Stéphane Martin

T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1

1, quai du Point du Jour
F-92656 Boulogne Cedex
fax : +33 (0)1 41 41 43 30
courriel :
smartin@snptv.org


Janvier-octobre 2005 : l’audience TV toujours orientée à la hausse !

è Le public des individus âgés de ‘4 ans ou +’ a regardé la TV 3 h 23 min par jour
(+ 3 min/j)


 

¡          Octobre 2005 : malgré le bel été indien, les audiences TV ont égalé celles d’octobre 2004.

En octobre 2005 tout comme en octobre 2004, la durée d’écoute des individus de ‘4 ans ou plus’ a atteint 3 heures et 27 minutes par jour. Au total, 86,2% des téléspectateurs ont regardé au moins une fois par jour la télévision soit près de 642 000 téléspectateurs supplémentaires chaque jour d’octobre.

 

¡          Janvier-octobre 2005 : 46,2 millions de téléspectateurs âgés de ‘4 ans ou +’ ont regardé la télévision au moins une fois par jour.

Au cours des 10 premiers mois de l’année, l’audience de la télévision constitue un nouveau record : la durée d’écoute par individu est en hausse de 3 minutes par jour à 3 heures 23 minutes (vs janvier-octobre 2004) auprès du public des individus âgés de ‘4 ans ou +’.

La durée d’écoute est plus particulièrement en hausse auprès des ménagères avec enfant(s) (+ 13 minutes/jour), des jeunes femmes âgées de 25 à 34 ans
(+ 10 minutes/jour) ou encore des hommes, adolescents et jeunes adultes, âgés de 15 à 34 ans (+ 8 minutes/jour).

Durée d’écoute par individu [Médiamat/Médiamétrie] – Individus âgés de ‘4 ans ou +’

 

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

Oct.

3h05

2h57

3h00

3h01

3h07

3h11

3h12

3h23

3h21

3h25

3h30

3h27

3h27

janv-oct.

2h53

2h55

2h57

2h55

2h55

3h03

3h05

3h10

3h14

3h17

3h17

3h21

3h23

ì

 

è En conséquence, jamais autant de GRP (= nombre de contacts) n’ont été délivrés par les écrans publicitaires TV auprès des grandes cibles commerciales adultes recherchées par les annonceurs et leurs agences.

 

Octobre 2005 : les annonceurs accroissent leurs investissements à la télévision pour promouvoir leurs produits et services. Ils ont dépensé 517,7 M€ en publicité TV : + 3,0% vs octobre 2004. [2]

En octobre 2005, forts des audiences performantes de la télévision, les annonceurs ont investi un peu plus en publicité télévisée dans un contexte économique global toujours tendu dans certains secteurs, mais qui apparaît mieux orienté selon les dernières estimations [3]. Les investissements sur les chaînes hertziennes nationales se sont élevés à 517,7 M€ bruts, soit + 14,9 M€ vs 2004 (+ 3,0%).

En cumul sur les dix premiers mois de l’année, les investissements publicitaires TV affichent toujours un léger retard (- 0,5%) comparé au niveau élevé de janvier-octobre 2004. De janvier à octobre 2005, la publicité télévisée totalise 4 176 M€ bruts [4] (soit + 5,2% en deux ans).

 

A noter : sur les chaînes de la TNT [5] (Europe 2 TV, France 4, i>télé, NRJ12, NT1, TMC et W9), le chiffre d’affaires publicitaire brut du 31 mars au 31 octobre 2005 s’élève à 25,1 M€, soit une part de marché TV de 0,8%.

 

Sur la période janvier-octobre 2005 :

Parmi les cinq premiers secteurs, les annonceurs de l’alimentation ont moins soutenu leurs marques en télévision depuis un an, mais continuent de représenter plus d’un quart des investissements TV totaux et conservent ainsi leur première place traditionnelle.

Les investissements de la famille toilette-beauté sont stables et représentent 14,4% des investissements publicitaires TV totaux. Sur le seul mois d’octobre 2005, nette progression de ce secteur : + 13,2 M€ ; soit + 25,8%.

Les investissements des familles télécommunications, services, corporate et habillement-accessoires-textile sont les quatre plus fortes hausses en volume.

– la famille télécommunications représente la plus forte progression exprimée en investissements bruts. Mois après mois, elle a augmenté ses investissements en TV : + 50,0 M€ (vs janvier-octobre 2004) pour atteindre 277,6 M€ (+ 22,0%). Ce sont les secteurs de la convergence télécommunication (p.e. : formules multi-play Internet + téléphonie, Internet + télévision ou Internet + téléphonie + télévision) et de la téléphonie mobile qui ont participé essentiellement à cette croissance.

– les annonceurs de la famille services ont investi en télévision 285,6 M€ (soit + 21,9 M€, + 8,3%). Les secteurs personnels intérimaires, transport express courrier et organismes financiers ont particulièrement dynamisé la famille services avec des croissances respectives de + 7,6 M€, + 5,8 M€ et + 5,5 M€.

– les grandes campagnes institutionnelles sont de retour dans les écrans de télévision. La famille corporate progresse de 14,1 M€ (+ 80,9%).

– la famille habillement – accessoires – textiles a investi en publicité télévisée
80,1 M€
, soit une progression de plus de 10% (+ 13,5 M€). Le secteur lunetterie est en hausse de 8,0 M€ (+ 17%).

 

Tableau de bord de la publicité TV – janvier-octobre 2005
(TNS Media Intelligence : six chaînes nationales hertziennes)

è 894 annonceurs (+ 7,5%) ont communiqué sur 3 572 produits ou services.

è Le budget moyen investi par produit est de 1 169 K€ (- 2,2%).

è Le coût/GRP auprès du public des ménagères âgées de moins de 50 ans est stable (- 0,4%) à
3 688 €uros bruts. Les individus CSP+ affichent un coût/GRP maîtrisé à 5 560 €uros (en baisse aussi de 1,2%).
Le coût pour mille téléspectateurs (4 ans ou +) est de 7,34 € (en baisse).
è L’assiduité pendant la publicité TV reste l’indicateur qui traduit le mieux la qualité d’attention des téléspectateurs, mesurée à la seconde près par le Médiamat/Médiamétrie. 71% des téléspectateurs âgés de 4 ans ou plus ont ainsi vu en entier les écrans publicitaires durant la période : ce taux est le plus élevé depuis 3 ans confirmant l’évolution positive de l’efficacité de la publicité à la télévision, contrairement à certaines idées reçues.



[1] Médiamat/Médiamétrie

[2] TNS Media Intelligence, hors parrainage TV, chaînes du câble, du satellite et de la TNT, espaces régionaux et commercialisations spécifiques, aux prix tarifs hors taxes avant remises et dégressifs.

[3] INSEE (estimation précoce au 10/11/2005) : croissance du Produit Intérieur Brut de 0,7% au 3ème trimestre 2005, soit sa meilleure performance depuis le 2ème trimestre 2004 (+ 0,8%).

[4] Janvier = + 1,6% ; février = – 4,7% ; mars = + 4,3% ; avril = – 1,5% ; mai = – 2,1% ; juin = – 2,2% ; juillet = – 5,7% ; août = -1,6% ; septembre = + 0,9%.

[5] Yacast / Advercast – i>télé depuis le 14 octobre 2005 et Europe 2 TV depuis le 17 octobre 2005.

   Droits de reproduction et de diffusion réservés Š SNPTV

http://www.snptv.org  

Pour vous désinscrire, cliquez ici