SNPTV

Communiqué SNPTV janvier-novembre 2005 : audience et publicité TV



   


Si vous ne lisez pas ce mèl, vous pouvez télécharger le communiqué
en
cliquant ici !

Boulogne-Billancourt, le 13 décembre 2005

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-après le Communiqué de Presse du SNPTV relatif au bilan de l’audience TV et de la publicité TV du mois de novembre et pour la période janvier-novembre 2005.

 

 ____________________________________________________________________________________

è Le Syndicat National de la Publicité TéléVisée regroupe sept régies publicitaires des TV : chaînes hertziennes nationales, chaînes thématiques et services interactifs. Chaque mois, le SNPTV dresse un bilan des performances de la publicité TV associées à l’audience du média.

Bien à vous.

Contact presse : Stéphane Martin

T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1

1, quai du Point du Jour
F-92656 Boulogne Cedex
fax : +33 (0)1 41 41 43 30
courriel :
smartin@snptv.org


Janvier-novembre 2005 : nouveau record absolu de durée d’écoute TV
è Le public des individus âgés de ‘4 ans ou +’ a regardé la TV 3 h 25 min
par jour (+ 3 min/j) [1]

 

¡          Novembre 2005 : l’actualité nationale et les premiers grands froids ont favorisé la hausse de l’audience TV.

En novembre 2005, la durée d’écoute des individus de ‘4 ans ou plus’ a atteint 3 heures et 45 minutes par jour, soit une progression de 3 minutes quotidiennes.

C’est à la télévision que les Français ont choisi de s’informer sur l’actualité urbaine au mois de novembre. De plus, le froid hivernal est, traditionnellement, toujours plus favorable aux loisirs d’intérieur et donc, au loisir préféré des Français : la télévision.

¡          Janvier-novembre 2005 : record d’audience TV sur les 11 premiers mois de l’année depuis le début de la mesure d’audience par Médiamétrie.

Au cours des 11 premiers mois de l’année, la durée d’écoute par individu est en hausse de 3 minutes par jour à 3 heures 25 minutes (vs janvier-novembre 2004) auprès du public des individus âgés de ‘4 ans ou +’.

La durée d’écoute est plus particulièrement en hausse auprès des ménagères avec enfant(s) (+ 13 minutes/jour) ou encore des jeunes adultes âgés de 25 à 34 ans (+ 10 minutes/jour).

 

Durée d’écoute par individu [Médiamat/Médiamétrie]
Individus âgés de ‘4 ans ou +’

 

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

nov.

3h14

3h10

3h14

3h16

3h28

3h24

3h29

3h34

3h36

3h41

3h45

3h41

3h45
ì

janv-nov.

2h55

2h56

2h58

2h57

2h58

3h05

3h07

3h12

3h16

3h19

3h19

3h22

3h25

ì

 

 

Janvier-novembre 2005 : les investissements publicitaires TV à nouveau positifs. Les annonceurs ont investi 4,7 Mds€ en publicité TV. [2]

 

Après le point bas atteint en août 2005, le mois de novembre est le 3ème mois consécutif de reprise de la publicité télévisée. En novembre 2005, les investissements publicitaires des annonceurs sur les chaînes hertziennes nationales se sont élevés à 509,9 M€ bruts, soit + 22,1 M€ vs 2004 (+ 4,5%). Après octobre 2005 (517,7 M€), c’est le 2ème mois le plus investi à la TV de tous les temps.

En cumul sur les 11 premiers mois de l’année, les investissements publicitaires TV sont stables comparés au niveau record de janvier-novembre 2004. De janvier à novembre 2005, la publicité télévisée a totalisé 4 686,0 M€ bruts [3] (soit + 5,2% en deux ans).


 

 

A noter : sur les chaînes de la TNT [4] (BFM TV, Europe 2 TV, France 4, Gulli, i>télé, NRJ12, NT1, TMC et W9), le chiffre d’affaires publicitaire brut du 31 mars au 30 novembre 2005 s’élève à 32,9 M€, soit une part de marché TV de 0,9%.

 

Sur la période janvier-novembre 2005 :

Parmi les cinq premiers secteurs, depuis plus d’un an, les annonceurs de l’alimentation ont moins soutenu leurs marques en publicité quel que soit le média, mais continuent de représenter plus d’un quart des investissements TV totaux et conservent ainsi leur première place traditionnelle : – 8,8% vs janv-nov 2004.

Les investissements des familles télécommunications, services, corporate, habillement-accessoires-textile et audiovisuel photo cinéma sont les cinq plus fortes hausses en volume.

– la famille télécommunications représente la plus forte progression exprimée en investissements bruts de 83,2 M€ (vs janvier-novembre 2004) pour atteindre 341,1 M€ (+ 32,3%). Le record de l’année 2000 (sur les 11 premiers mois : 378,9 M€) se rapproche de nouveau. En 2005, ce sont les secteurs de la convergence télécommunication (p.e. : formules multi-play Internet + téléphonie, Internet + télévision ou Internet + téléphonie + télévision) et de la téléphonie mobile qui participent essentiellement à cette croissance.
A noter, le doublement des investissements TV des télécommunications en novembre 2005 (vs novembre 2004), particulièrement dynamisés par les 13,9 M€ bruts investis pour le lancement des nouveaux numéros de services de renseignements téléphoniques (118) depuis le 2 novembre.

– les annonceurs de la famille services ont investi en télévision 321,9 M€ (soit + 19,0 M€, + 6,3%). Les secteurs personnels intérimaires et transport express courrier ont particulièrement stimulé la famille services avec des croissances respectives de + 8,2 M€ et + 5,6 M€.

– les grandes campagnes institutionnelles sont de retour dans les écrans de télévision. La famille corporate progresse de 13,7 M€ (+ 76,6%) grâce à : Total, Philips, Suez, Bonduelle, Areva, Samsung…

– la famille habillement – accessoires – textiles, particulièrement présente dans les écrans de télévision depuis le début de l’année 2005, a investi en publicité télévisée
84,6 M€
,
soit une progression de plus de 13% (+ 9,8 M€).

– enfin, la famille audiovisuelle photo cinéma, stimulée par l’engouement des Français pour les écrans et l’approche de la période de Noël propice aux achats de cadeaux, a plus investi en publicité télévisée qu’en janvier-novembre 2004 : + 36,5%, + 9,6 M€. Portés par l’innovation, les consoles de jeux et accessoires ont multiplié leurs investissements TV par quatre.

Tableau de bord de la publicité TV – janvier-novembre 2005
(TNS Media Intelligence : six chaînes nationales hertziennes)

è 939 annonceurs (+ 5,9%) ont communiqué sur 3 963 produits ou services (+ 1,5%).

è Le budget moyen investi par produit est de 1 182 K€ (- 1,5%).

è Le coût/GRP auprès du public des ménagères âgées de moins de 50 ans est déflationniste
(- 0,6%) à 3 786 €uros bruts. Les individus CSP+ affichent un coût/GRP contrôlé à 5 857 €uros (en baisse aussi de 0,9%).
Le coût pour mille téléspectateurs (4 ans ou +) est de 7,61 € (en baisse).



[1] Médiamat/Médiamétrie
[2]
TNS Media Intelligence, hors parrainage TV, chaînes du câble, du satellite et de la TNT, espaces régionaux et commercialisations spécifiques, aux prix tarifs hors taxes avant remises et dégressifs.

[3] Janvier = + 1,6% ; février = – 4,7% ; mars = + 4,3% ; avril = – 1,5% ; mai = – 2,1% ; juin = – 2,2% ; juillet = – 5,7% ; août = -1,6% ; septembre = + 0,9% : octobre = + 3,0%.

[4] Yacast / Advercast – i>télé depuis le 14 octobre 2005, Europe 2 TV depuis le 17 octobre 2005, Gulli depuis le 18 novembre 2005 et BFM TV depuis le 28 novembre 2005.

   Droits de reproduction et de diffusion réservés Š SNPTV

http://www.snptv.org  

Pour vous désinscrire, cliquez ici