SNPTV

Communiqué SNPTV : janvier-juillet 2008

Newsletter
21/08/2008

Si vous ne lisez pas ce mèl, vous pouvez télécharger le communiqué en cliquant ici !

Boulogne-Billancourt, le 21 août 2008

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-après le Communiqué de Presse du SNPTV relatif au bilan de l’audience TV et de la publicité TV à fin juillet 2008.


Le Syndicat National de la Publicité TéléVisée regroupe six régies publicitaires des TV : grandes chaînes nationales, chaînes numériques et services interactifs. Chaque mois, le SNPTV dresse un bilan des performances de la publicité TV associées à l’audience du média TV.

Bien à vous.

Contact presse : Stéphane Martin
T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1

1, quai du Point du Jour
F-92656 Boulogne Cedex
fax : +33 (0)1 41 41 43 30
courriel : smartin@snptv.org

 


La télévision toujours aussi attractive !

Au cours de la période janvier-juillet 2008, 45,8 millions de téléspectateurs métropolitains (‘4 ans ou +’) ont regardé la télévision quotidiennement 4 heures et 11 minutes (+ 7 minutes vs janvier-juillet 2007) [1]

Janvier-juillet 2008 : sur les sept premiers mois de l’année 2008, la consommation de la télévision par chaque individu âgé de ‘4 ans ou +’ équipé TV, résidant en France métropolitaine, est parfaitement dans la moyenne des sept années précédentes, c’est-à-dire parallèlement à l’évolution du nombre d’internautes connectés à domicile au cours des 30 derniers jours : 28,1 M âgés de ’11 ans ou +’ en juin 2008 vs à peine plus de 10 M en mai 2001.[2]

L’activité consacrée à la télévision reste durablement la première occupation préférée des Français, qui y consacrent en moyenne chacun des 213 premiers jours de l’année 2008, du lundi au dimanche sans exception,
3 heures et 23 minutes (par individu ‘4 ans ou +’), sans même tenir compte de leur consommation TV hors du foyer principal : en mobilité, dans les lieux publics, en vacances, sur PC… à ce jour encore non mesurée.

Il convient d’analyser les évolutions de DEI (+/-) constatées année après année aussi bien tant conjoncturelles : actualité, météo… que structurelles : offre de programmes, modes de diffusion de la TV…

Par exemple, en 2008, les individus (‘4 ans ou +’) avec une offre élargie de chaînes représentent 30% des équipés TV vs 20% en 2001 ; depuis le début de l’année 2008, ils ont une consommation TV un peu supérieure à la moyenne de tous les individus (2 minutes de plus par jour), alors que de janvier à juillet 2001, ceux qui pouvaient regarder plus de 15 chaînes, passaient 9 minutes de plus par jour devant la TV que la moyenne.

En savoir +

Royaume-Uni [3]: à fin juillet 2008, les Britanniques ont passé 9 minutes de plus par jour (+ 2,6%) devant leur télévision que sur la même période 2007. La part d’audience des  autres TV  y a été en moyenne de 38,4%.
 
 

L’audience des  Autres TV  :

Auprès des 41,1 millions d’individus ‘4 ans et +’, autrement dit 71,8% des équipés TV estimés en juillet 2008, qui sont :
– abonnés au câble, à Canalsat ou TPS (via satellite ou ADSL),
– et/ou vivant dans un foyer équipé d’au moins un téléviseur relié à un service de télévision par ADSL,
– et/ou vivant dans un foyer équipé d’au moins un adaptateur TNT (soit intégré au téléviseur, soit externe),

L’audience des  Autres TV  que les 7 grandes chaînes nationales atteint
46 minutes par jour, en croissance de 12 minutes sur un an.
La part de la consommation numérique s’intensifie au fil des mois, pour atteindre, en moyenne et sur l’ensemble des cibles courantes, plus d’1/5ème du temps quotidien réservé à la télévision (part d’audience auprès des individus ‘4 ans ou +’ = 22,7% vs 16,3% de janvier à juillet 2007).

Des cibles les plus en affinités avec les  Autres TV  : 


                                         

                                       

Août 2007-juillet 2008 : sur les douze derniers mois glissants, la durée d’écoute individuelle de la TV reste globalement stable à 3 heures 24 minutes par jour
(-0,9%) vs août 2006-juillet 2007.

Elle continue même de progresser auprès du très affluent – et plus aisé – public des ‘baby-boomers’ (50-69 ans) de 4 minutes supplémentaires par jour à
3 heures 53 minutes quotidiennes. Avec 2% d’individus équipés TV en plus atteignant cette tranche d’âge en un an, cette cible de 14,01 millions de personnes (soit 28,5% des adultes) s’approche des ‘15-34 ans’ (14,81 M d’individus en 2008), qui sont à l’inverse numériquement en baisse (-0,4%).

Tenant compte des variations saisonnières, la durée d’écoute de la télévision dans un foyer (avec 2,3 individus ‘4 ans ou +’ en moyenne) est chaque jour ces 12 derniers mois de 5 heures 34 minutes.

L’audience TV toujours solide !

En 10 ans, la durée d’écoute auprès des individus âgés de ‘4 ans ou +’ a progressé de 18 minutes par jour.

Durée d’écoute par individu [Médiamat/Médiamétrie] – Individus âgés de ‘4 ans ou +’

 

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

Juillet

2h50

2h40

2h58

2h52

2h55

2h56

3h02

3h05

3h00

3h11

3h00

Janvier -juillet

3h08

3h10

3h13

3h17

3h21

3h20

3h24

3h27

3h26

3h29

3h23

Août (n-1) –juillet (n)

3h06

3h08

3h10

3h16

3h20

3h20

3h24

3h26

3h26

3h26

3h24

 

 

 

 

 

=> Sur les 20 premiers jours d’août 2008, la durée d’écoute individuelle (‘4 ans ou +’) de la télévision est supérieure de 8 minutes par jour à celle d’août 2007, mais aussi de 4 minutes par jour de plus que la même période d’août 2004.

En savoir +

La télévision, en tête des pratiques médias quotidiennes.

Selon les résultats de l’étude Media in Life pour 2008 [4], les Français âgés de ‘13 ans et plus’ ont en moyenne 41,6 contacts par jour avec une activité média ou multimédia, soit 2,4 contacts de plus qu’en 2006.
89,2% des Français (+ 2 points vs 2007) ont eu au moins un contact quotidien avec la TV (soit 10 points devant la radio (79,3%) ou la presse (77,7%)),
– 43,1% des Français avec la téléphonie mobile,
41,0% des Français avec l’Internet.

Les investissements publicitaires TV résistants !

=> Janvier-juillet 2008 : les annonceurs ont consacré 3 719,7 M€ bruts à la publicité TV sur l’ensemble des chaînes [5]  [Yacast]

Stabilité du Top 6 des grands secteurs annonceurs TTV (janvier-juillet 2008), et particulièrement de celui de la Distribution (n° 6) ouvert à toutes les chaînes de télévision depuis le 1er janvier 2007 :

                                                                Classement janvier-juillet 2007 :
1. Alimentation :  773,6 M€                                             1   
2. Toilette-Beauté :  516,1 M€                                        2  
3. Automobile Transport :  376,3 M€                               3    
4. Télécommunication :  359,6 M€                                   4   
5. Ets financiers-assurance : 241,4 M€                           5   
6. Distribution-VAD :  208,8 M€                                       6   
7. Culture et Loisirs :  162,9 M€                                      9  
8. Edition :  159,0 M€                                                      7  
9. Entretien :  152,2 M€                                                   8
10. Pharmacie-Médecine :  126,9 M€                              12

En savoir +

Efficacité de la publicité TV
En 2007, l’Industrie Française de l’Ameublement a pu bénéficier d’une hausse de la consommation domestique de meubles neufs de 7,3% [6]. Ce qui représente un chiffre d’affaires de 9,67 Mds € TTC pour l’ensemble des circuits de distribution, dont le plus dynamique a été celui du ‘jeune habitat’ (+ 20,9% à 1,77 Mds €).

La tendance du  bien-être chez soi  se répercute naturellement sur les écrans de télévision. En effet, l’accès à la communication télévisée pour les distributeurs d’ameublement (depuis le 1er janvier 2007 sur toutes les chaînes) aux côtés des producteurs, a contribué à soutenir leurs ventes, instaurant une présence quasi-quotidienne du meuble dans l’esprit du consommateur. Les annonceurs de ce secteur [7] ont su valoriser leurs marques et produits en TV en investissant en 2007 : 44,5 M€ (+ 127%) et déjà 32,4 M€ sur la période janvier-juillet 2008 (+ 105% en nombre de spots pour les 19 annonceurs actifs vs 12 sur janvier-juillet 2007).

De plus, la variété des émissions de télévision consacrées à la décoration a permis d’amplifier ce phénomène. Avec « la poursuite de l’augmentation du volume des logements, cette situation favorable est amenée à se pérenniser », note l’Industrie Française de l’Ameublement (IFA).

Zoom sur les chaînes numériques [Yacast]

De janvier à juillet 2008, les annonceurs renforcent leurs investissements sur les chaînes de la TNT, du câble, du satellite, de l’ADSL à 832,4 M€, soit + 28,6% sur un an.

Top 5 des secteurs annonceurs sur les chaînes numériques
(vs janvier-juillet 2007)

1. Alimentation : 137,0 M€                           + 33,3%
2. Télécommunication : 127,6 M€                 + 34,7%
3. Automobile Transport : 103,0 M€             + 27,4%
4. Toilette-Beauté : 92,0 M€                         + 43,0%
5. Ets. financiers-assurance : 54,4 M€          + 11,3%

Dont : TNT [Yacast]

Sur la période janvier-juillet 2008, la croissance des investissements sur les seules chaînes TNT gratuites atteint + 110,4% sur un an, à 380,4 M€. Le budget TV alloué aux chaînes de la TNT représente 11,3% du total TV en données brutes, soit + 5,9 points sur un an !

Top 5 des secteurs annonceurs sur les chaînes de la TNT
(et évolution vs 2007)

1. Alimentation : 68,0 M€                             + 156,4%
2. Télécommunication : 65,9 M€                   + 97,8%
3. Toilette-Beauté : 49,5 M€                         + 139,5%
4. Automobile Transport : 47,0 M€                + 83,5%
5. Ets. financiers-assurance : 27,9 M€           + 63,0%

Grandes chaînes nationales [TNS Media Intelligence]

Tableau de bord de la publicité TV – janvier-juillet 2008 :
2 888,6 M€ ont été consacrés aux six grandes chaînes nationales.
832 annonceurs (+ 3,8% sur un an) ont communiqué sur 3 081 produits ou services.
● Le budget moyen investi par produit est de 0,94 M€.
● Le coût pour mille téléspectateurs (‘4 ans ou +’) est de 8,12 € bruts.
● Le coût/GRP (base 30 secondes) auprès des ménagères âgées de moins de 50 ans est de 4 324 € bruts, soit un coût pour 1000 de 40,85 € bruts.
● Les individus CSP+ affichent un coût/GRP de 6 498 € bruts, soit un coût pour 1000 de 57,75 € bruts.
 

Zoom : Parrainage [TNS Media Intelligence : 7 grandes chaînes nationales [8]]

De janvier à juillet 2008, 433 annonceurs ont communiqué en parrainage TV !

Les trois premiers secteurs en nombre de messages de parrainage sont :
1. Ets. Financiers-Assurance (15,5% du nombre total de messages,
+ 2,2 points vs 2007)
,
2. Alimentation (12,2%, – 1,5 point),
3. Distribution (12,0%, – 2,6 points).

 

Rappel : l’application de nouvelles conditions générales de vente depuis le 1er janvier 2008 en télévision constitue une rupture historique dans la valorisation établie aux prix tarifs des investissements des annonceurs sur les grandes chaînes nationales et en conséquence des évolutions des investissements toutes TV exprimés en valeur.
Les valorisations tiennent donc compte des tarifs bruts et nets des espaces publicitaires, hors commercialisations spécifiques, parrainage et chaînes locales.


[1]  Médiamat/Médiamétrie – La DET (durée d’écoute par téléspectateur) est comparable à la DEA généralement communiquée pour la radio ou le temps de connexion pour les internautes ; elle est le rapport entre la durée d’écoute par individu (3 heures 23 minutes) et le taux d’audience cumulée (80,9% de janvier à juillet 2008).
Périodes (lundi-dimanche) : 31/12/2007 au 03/08/2008 vs 01/01/2007 au 29/07/2007
[2]  Médiamétrie//NetRatings
[3]  BARB : moyenne des durées d’écoute hebdomadaires par individu ‘4 ans ou +’, incluant l’écoute différée.   Autres TV  que BBC1, BBC2, ITV, Channel 4 et Five. 89,0% des individus sont en juillet  Multi-Channel .
[4]  Médiamétrie : ‘Media in Life’ – terrain de janvier-février 2008
[5]  Yacast – 79 chaînes
[6]  IPEA (données provisoires)
[7]  Yacast : Classe  Ameublement  + Secteur  Institutionnel Magasins et rayons spécialisés
[8]  TF1, France 2, France 3, Canal +, France 5, Arte, M6

Droits de reproduction et de diffusion réservés Š SNPTV www.snptv.org