SNPTV

Communiqué SNPTV janvier-juillet 2003 : audience et publicité TV



   

Si vous ne lisez pas cet e-mail, vous pouvez télécharger le communiqué en cliquant ici !

Boulogne-Billancourt, le 26 août 2003

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-après le Communiqué de Presse du SNPTV relatif au bilan de l’audience TV et de la publicité TV en juillet 2003 et pour la période janvier-juillet 2003.

______________________________________________________________________________________________

è Le Syndicat National de la Publicité TéléVisée regroupe sept régies publicitaires des TV : grandes chaînes nationales, chaînes thématiques et services interactifs. Chaque mois, le SNPTV dresse un bilan des performances de la publicité TV associées à l’audience du média.

 

Bien à vous.

Contact presse : Stéphane Martin

T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1

1, quai du Point du Jour
92656 Boulogne Cedex
fax : +33 (0)1 41 41 43 30
e-mail : smartin@snptv.org


Janvier-juillet 2003 : audience TV assurée et publicité TV toujours en progression
è
Le public des individus âgés de ‘4 ans ou +’ a regardé la TV 3 heures 20 minutes
par jour
è + 6,3% investis en publicité TV Vs 2002, soit près de 2,8 Mds € bruts

¡          Juillet 2003 : plus de 41,2 millions de téléspectateur âgés de ‘4 ans ou +’ ont regardé la TV au moins une fois par jour.

En juillet 2003, la durée d’écoute des individus âgés de ‘4 ans ou plus’ s’inscrit à la hausse. Elle atteint 2h56 par jour (+ 1 minute). La durée d’écoute est particulièrement croissante auprès des publics suivants :

Hommes âgés de 25 à 34 ans : + 12 minutes
(soit une durée d’écoute de 2 heures 45) = + 7,9%

Individus CSP+ : + 6 minutes

(soit une durée d’écoute de 2 heures 16) = + 4,5%

Durée d’écoute par individu (Médiamat/Médiamétrie) – Individus ‘4 ans ou +’

 

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

Juillet

2h41

2h40

2h38

2h37

2h39

2h50

2h40

2h58

2h52

2h55

2h56

ì

Janvier-juillet

2h55

2h58

3h00

3h00

2h59

3h08

3h10

3h13

3h17

3h22

3h20

 

La tendance se poursuit sur les premiers jours d’août 2003 (du 1er au 24) : la durée d’écoute des individus âgés de ‘4 ans ou plus’ est en hausse de 2 minutes/jour par rapport à la même période de l’année dernière.

¡          Juillet 1996 è juillet 2003 : 7,6% de téléspectateurs en plus ont regardé la TV chaque jour 

Depuis la mise en place en 1996 de la ‘nouvelle norme’ de prise en compte des foyers du panel Médiamat déclarés  en vacances , c’est-à-dire dont l’audience des individus composant ce foyer est mesurée comme nulle, 2,9 millions de téléspectateurs quotidiens âgés de ‘4 ans ou plus’ supplémentaires ont regardé la TV.

Les téléspectateurs âgés de ‘4 ans ou plus’, en congés à leur domicile ou qui ne sont pas encore ou plus en vacances, ont regardé la TV presque aussi abondamment en juillet 2003 qu’au mois de mai 2003 (- 2 minutes par jour) et même plus longtemps qu’en juin 2003 (+ 6 minutes par jour). En juillet 2003, les téléspectateurs de ce même public ont regardé la TV en moyenne 3 heures 47 [1] (+ 6 minutes par jour Vs juillet 2002).

è Rappelons qu’en été, l’audience de la TV continue à être mesurée tous les jours bien qu’elle reste sous-estimée : 3 vacanciers sur 4 fréquentent des lieux en dehors de leur domicile susceptibles d’être équipés d’une TV ; 9 estivants français sur 10 partent en vacances sur le territoire français.

¡          Janvier-juillet 2003 : second record de durée d’écoute depuis le début de la mesure d’audience.


Sur les sept premiers mois de l’année 2003, l’écoute TV moyenne auprès du public des individus âgés de ‘4 ans ou plus’ [2] reste stable comparée au record de l’année 2002 à raison de 3 heures 20 minutes par jour (- 2 minutes). En 10 ans cependant, 25 minutes de plus par jour sont consacrées à regarder la TV !

Janvier-juillet 2003 : les investissements publicitaire TV approchent les 2,8 Mds € bruts, soit + 6,3 % (+ 165 M€) [3]

§          Juillet 2003 en hausse ; les investissements publicitaires TV confirment leur reprise depuis 1 an.

Au cours du mois de juillet 2003, les annonceurs ont investi 282 M€ bruts en publicité TV en hausse de 3,3% Vs juillet 2002 (hors taxes, hors remises et dégressifs, hors chaînes du câble et du satellite). A l’exception du mois de mars 2003 (- 0,3%) marqué par l’actualité internationale, c’est le 13ème mois consécutif de reprise des investissements des annonceurs à la télévision depuis juin 2002. Les 17 premiers jours d’août 2003 s’inscrivent dans la même évolution positive (+ 3,7% Vs 1er au 17 août 2002)

Avec un total de près de 2,8 Mds € (soit + 165 M€ Vs janvier-juillet 2003), janvier-juillet 2003 totalise déjà quasiment les investissements bruts TV de toute l’année 1994.

 

Millions €

% Vs année passée

Juillet 2003

        282,0  

+ 3,3%

Janvier-juillet 2003

     2 767,5

+ 6,3%

Résultats TNS Media Intelligence (parrainage TV exclu) établis aux prix bruts tarifs hors taxes, hors remises et dégressifs.

¡          Les annonceurs de l’Alimentation toujours plus confiant en l’efficacité de la publicité TV. A fin juillet 2003, ils ont investi 784,5 M€ bruts en TV soit une augmentation de 20% (+ 129,7 M€) Vs janvier-juillet 2002.

Top 5 des Familles annonceurs (TNS Media Intelligence)

 

janvier-juillet 2003

M€

 

M€

janvier-juillet 2002

 

 

TOTAL

2 767,5  

 

2 602,6  

TOTAL

 

1

ALIMENTATION

784,5  

ì

654,8  

ALIMENTATION

1

2

TOILETTE-BEAUTE

423,7  

ì

370,1  

TOILETTE-BEAUTE

2

3

EDITION

302,2  

 

319,9  

EDITION

3

4

TRANSPORT

237,0  

 

244,2  

TRANSPORT

4

5

ENTRETIEN

194,1  

ì

192,4  

ENTRETIEN

5

Parmi les familles les plus présentes dans les écrans publicitaires TV, l’Alimentation se place fidèlement en tête avec une part de voix de plus de 28% (+ 3,2 points Vs janvier juillet 2002), suivie par les secteurs de la Toilette-Beauté et de l’Edition. Ces deux derniers regroupements d’annonceurs pèsent respectivement 15% et 11% des investissements bruts totaux en publicité TV.

¡          Rappel : le parrainage TV n’est pas inclu dans la valorisation des investissements publicitaires TV

Au total, le parrainage des émissions de TV [4] a fortement progressé au cours des sept premiers mois de l’année : + 12,2% en nombre de messages. Pour mémoire, seuls 34,8% de ces messages émanaient d’annonceurs encore non autorisés dans les écrans publicitaires : distribution, presse, livre et cinéma.

Tableau de bord de la publicité TV en janvier-juillet 2003 (hors chaînes thématiques)

[Pôle Investissements Publicitaires TNS Media Intelligence]

è 2 768 M€ d’investissements publicitaires bruts TV (+ 6,3%)
[2 986 M€ bruts toutes chaînes [5] réunies, dont les chaînes du câble et du satellite qui représentent 6,7% de la publicité TV, soit 200 M€ [6] à fin juillet 2003]


è 684 annonceurs ont communiqué sur 2 802 de leurs produits ou services (+ 6,1%).


è Le budget moyen investi par produit est de 988 K€ bruts.


è 9 062 € : le côut moyen d’un spot TV (– 4,9%).

¡          Confortée par une audience stable, l’accessibilité des annonceurs à la publicité TV est assurée

è A fin juillet 2003, près de 45% des annonceurs ont dépensé moins de 1 M€ brut, soit 4 fois moins que le budget moyen de la totalité des annonceurs TV.


è 182 nouveaux annonceurs ont rejoint la TV entre janvier et juillet 2003 avec une moyenne de leurs investissements de 809 K€ bruts, soit 5 fois moins que le budget moyen de tous les annonceurs TV.


è Depuis 1996, le coût/GRP [7] auprès du public des ménagères de moins de 50 ans est en moyenne en progression de 3,0% par an.
[Sur un an, l’indice des prix INSEE à la consommation en juillet 2003 progresse de 2,6% pour l’alimentation, de 2,4% pour les services et de 2,2% pour l’énergie, soit plus des 2/3 de la consommation des ménages français. L’indice des prix de l’ensemble est de + 1,9%].


è Au global, le coût pour 1000 contacts avec une publicité à la TV s’établit à 7,48 € bruts ((individus de ‘4 ans ou plus’).



[1] en Durée d’écoute par téléspectateur (DET) qui est un indicateur différent de la Durée d’écoute par individu (DEI)
[2] Médiamat/Médiamétrie : la Durée d’écoute par individu (DEI) est mesurée du 1er janvier au 31 juillet 2002 et 2003.

[3] TNS Media Intelligence – janvier-juillet 2003 Vs janvier-juillet 2002.

[4] TNS Media Intelligence sur TF1, France 2, France 3, Canal +, France 5, Arte et M6.

[5] TNS Media Intelligence : 6 chaînes nationales, FR3 Régions, TMC et RTL 9,  65 chaînes du câble et satellite.

[6] Valorisation TNS Media Intelligence établie sur la base des conducteurs de publicité communiqués par les régies publicitaires et des tarifs bruts spot à spot des chaînes.

[7] Le coût du GRP (base 30 secondes) est l’indicateur économique communément utilisé en France rapportant le tarif brut d’un spot de 30 secondes à l’audience de l’écran publicitaire. Pour des comparaisons internationales, le CPM (coût pour mille) est généralement employé. Rappelons que seule la TV mesure l’audience des insertions publicitaires distinctement de celle des programmes.

   Droits de reproduction et de diffusion réservés Š SNPTV

http://www.snptv.org