SNPTV

Communiqué SNPTV janvier-août 2005 : audience et publicité TV



   


Si vous ne lisez pas ce mèl, vous pouvez télécharger le communiqué en cliquant ici !

Boulogne-Billancourt, le 13 septembre 2005

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-après le Communiqué de Presse du SNPTV relatif au bilan de l’audience TV et de la publicité TV cet été et pour la période janvier-août 2005.

 ____________________________________________________________________________________

è Le Syndicat National de la Publicité TéléVisée regroupe sept régies publicitaires des TV : chaînes hertziennes nationales, chaînes thématiques et services interactifs. Chaque mois, le SNPTV dresse un bilan des performances de la publicité TV associées à l’audience du média.

Bien à vous.

Contact presse : Stéphane Martin

T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1

1, quai du Point du Jour
F-92656 Boulogne Cedex
fax : +33 (0)1 41 41 43 30
courriel :
smartin@snptv.org


 

Janvier-août 2005 : l’audience TV toujours en hausse

è Le public des individus âgés de ‘4 ans ou +’ a regardé la TV 3 h 23 min par jour
(+ 2 min/j) [1]


 

¡          Janvier-août 2005 : les Français ne cessent de s’équiper de nouveaux téléviseurs [2] (écrans plats, 16/9ème, haute définition) ou s’équipent pour la TNT (600 000 foyers pourvus d’un adaptateur [3] en août 2005) : c’est bien pour regarder de plus en plus la télévision !

Les huit premiers mois de l’année sont positifs pour l’audience TV et constituent toujours un nouveau record depuis le début de la mesure en 1989 : la durée d’écoute par individu est en hausse de 2 minutes par jour à 3 heures 23 minutes (vs janvier-août 2004) auprès du public des individus âgés de ‘4 ans ou +’.

Parfaitement stable d’une année sur l’autre pour les sept chaînes hertziennes nationales [4] mesurées quotidiennement, la durée d’écoute augmente de 11% (+ 2 min/j) au sein de l’agrégat  autres TV , regroupant les chaînes du câble, satellite, la TNT, les chaînes locales, les chaînes des pays limitrophes…

è Depuis la prise en compte des foyers bénéficiant d’une réception numérique en 2000, la durée d’écoute par individu a augmenté de 5 minutes par jour pour les sept premières chaînes et de 10 minutes par jour pour les  autres TV .

Sur la période janvier-août 2005 vs janvier-août 2004, la durée d’écoute est en hausse sur la quasi-totalité des publics et plus particulièrement auprès des ménagères avec enfant(s) (+ 12 minutes/jour), des jeunes adultes âgés de 25 à 34 ans (+ 9 minutes/jour) ou encore des hommes, adolescents et jeunes adultes âgés de 15 à 24 ans, (+ 7 minutes/jour), à contre-courant de toutes les idées reçues sur les jeunes et la télévision.

Durée d’écoute par individu [Médiamat/Médiamétrie]
Individus âgés de ‘4 ans ou +’

 

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

Août

2h33

2h34

2h38

2h22

2h24

2h26

2h30

2h37

2h40

2h46

2h49

3h00

2h56

Eté

2h37

2h37

2h38

2h30

2h32

2h38

2h35

2h48

2h46

2h50

2h52

3h01

3h00

janv-août

2h52

2h55

2h52

2h55

2h54

3h03

3h05

3h08

3h13

3h17

3h16

3h21

3h23

ì

 

 

Durant l’été (juillet-août) 2005, la durée d’écoute quotidienne TV des individus âgés de ‘4 ans ou +’ est stable (– 1 min/j) par rapport à l’été 2004 qui avait affiché un record d’audience en raison notamment de l’actualité sportive internationale [5].

A noter aussi, la configuration différente des jours fériés (jeudi 14 juillet et lundi 15 août) ayant favorisé un peu plus de départs pour de courts séjours (+ 2,6 points de foyers  en vacances  le 15 août 2005 vs 2004).

è Pour rappel, bien que mesurée chaque jour l’été, l’audience réelle de la TV est sous-estimée puisqu’elle ne tient pas compte des consommations TV des panélistes hors de leur domicile.

 

 

Septembre 2004 – août 2005 [6] : sur un an, la publicité TV est stable.
è Les annonceurs ont investi 5,13 Mds € en publicité TV dont 3,18 Mds €
depuis le 1er janvier 2005. [7]

 

 

¡          Janvier-août 2005 : la publicité à la télévision reste la valeur sûre des marques grand public.

Au total sur les huit premiers mois de l’année, les investissements publicitaires TV affichent un léger retard (-1,3%) après le niveau élevé de janvier-août 2004, et totalisent 3,184 M€ bruts (soit + 5,4% en deux ans).

 

Frappés par une déflation en valeur qu’une augmentation des volumes de vente ne compense pas, les secteurs de la grande consommationalimentation, entretien, toilette-beauté – ont moins soutenu leurs marques en communication depuis un an. Sur les 8 premiers de l’année 2005, le retard de leurs investissements publicitaires sur les chaînes nationales est de 112,5 M, soit – 6,9% par rapport à 2004.

 

A fin juillet 2005, sur toutes les chaînes (nationales, thématiques et régionales), les secteurs annonceurs de la grande consommation [8] privilégient toujours autant la TV et y consacrent exactement comme de janvier à juillet 2004, 72,1% de leurs investissements publicitaires bruts tous médias**.

 

Les investissements publicitaires bruts tous médias régressant pour ces secteurs de 7,5% sur un an, le poids de la grande consommation diminue inéluctablement dans les recettes de tous les médias.

Poids des annonceurs de la grande consommation dans les médias :

 

Janvier-juillet 2004

Janvier-juillet 2005

A la télévision

49,2%

45,8%

Dans les autres médias**

8,9%

7,8%

 

¡         

 

 

 

 

 

– Des tarifs publicitaires TV toujours aussi attractifs l’été.

En juillet-août 2005, le tarif moyen brut d’un spot TV (sur les grandes chaînes nationales, hors chaînes thématiques et espaces régionaux) a été inférieur de 33% (à 6 534 €) à celui du 1er semestre 2005 (9 828 €).

En conséquence, le coût d’utilisation de la TV pour les annonceurs est particulièrement accessible durant la période estivale.

è Le coût pour mille contacts auprès de l’ensemble des individus âgés de ‘4 ans ou +’ pour une campagne TV estivale est de 5,62 € bruts. Au 1er semestre 2005, le coût pour mille brut était de 7,73 € stable vs le 1er semestre 2004.

Les familles ‘télécommunication’ et ‘information média’ ont particulièrement saisi ces opportunités tarifaires (en continuation du 1er semestre) en augmentant leurs investissements en TV respectivement de : + 3,9 M€ (+ 15,2%) et + 2,7 M€ (soit + 22,8%) vs l’été 2004.
L’été 2005 a aussi offert aux téléspectateurs de grandes campagnes institutionnelles (ADA, Samsung ou Total) : + 3,7 M€, + 100% vs l’été 2004.

 

Tableau de bord de la publicité TV – janvier-août 2005
(TNS Media Intelligence : six premières chaînes nationales)

è 806 annonceurs (+ 6,9%) ont communiqué sur 2 927 produits ou services.

 

è Le budget moyen investi par produit est de 1 088 K€ (-0,9%).

 

è Le coût/GRP [9] auprès du public des ménagères âgées de moins de 50 ans est stable (+ 0,4%) à 3 678 €uros bruts. Forts d’une audience TV toujours croissante, les individus CSP+ [10] affichent un coût/GRP maîtrisé à 5 655 €uros, en hausse de 1,1%.
Le coût pour mille téléspectateurs (4 ans ou +) est de 7,25 € (stable).

 

 

 



[1] Médiamat/Médiamétrie

[2] Prévisions GfK : 4,9 millions de téléviseurs vendus en 2005 (vs 4,6 M en 2004) dont 1,519 M d’écrans plats (+ 136%)

[3] GfK-SIMAVELEC

[4] TF1, France 2, France 3, Canal +, France 5 (jusqu’à 19 heures), Arte (à partir de 19 heures), M6.

[5] Août 2004, Jeux Olympiques d’Athènes.

[6] 2004 : septembre = + 2,4% ; octobre = + 3,4% ; novembre = + 0% ; décembre = + 2,8% / 2005 : janvier = + 1,6% ; février = – 4,7% ; mars = + 4,3% ; avril = – 1,5% ; mai = – 2,1% ; juin = – 2,2% ; juillet = – 5,7% ; août = -1,6%.

[7] TNS Media Intelligence, hors parrainage TV, chaînes du câble, du satellite et de la TNT, espaces régionaux et commercialisations spécifiques, aux prix tarifs hors taxes avant remises et dégressifs.

[8] Alimentation, entretien, toilette-beauté – ** Presse, Radio, Publicité extérieure, Cinéma, Internet, Médias tactiques

[9] Le coût du GRP (base 30 secondes) est l’indicateur économique communément utilisé en France rapportant le tarif brut d’un spot de 30 secondes à l’audience de l’écran publicitaire.

[10] Catégories Socio-Professionnelles Supérieures, soit 10,02 millions d’individus équipés TV (Médiamat/Médiamétrie)

   Droits de reproduction et de diffusion réservés Š SNPTV

http://www.snptv.org  

Pour vous désinscrire, cliquez ici