SNPTV

Communiqué SNPTV : audience TV et pub TV janvier-octobre 2006

Newsletter
14/11/2006
Si vous ne lisez pas ce mèl, vous pouvez télécharger le communiqué en cliquant ici !

Boulogne-Billancourt, le 14 novembre 2006

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-après le Communiqué de Presse du SNPTV relatif au bilan de l’audience TV et de la publicité TV en octobre 2006 et pour la période janvier-octobre 2006.

Le Syndicat National de la Publicité TéléVisée regroupe sept régies publicitaires des TV : chaînes hertziennes nationales historiques, chaînes numériques et services interactifs.
Chaque mois, le SNPTV dresse un bilan des performances de la publicité TV associées à l’audience du média.

Bien à vous.

 

Contact presse : Stéphane Martin
T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1

1, quai du Point du Jour
F-92656 Boulogne Cedex
fax : +33 (0)1 41 41 43 30
courriel : smartin@snptv.org


 

Janvier-octobre 2006 : haut niveau d’audience TV et croissance de la publicité TV

 Le public des individus âgés de ‘4 ans ou +’ a regardé la TV 3 h 21 min par jour (- 2 min/j) [1]
 Les investissements publicitaires TV progressent de 5,9% à 4,4 Mds € [2]

  • Janvier-octobre 2006 : l’audience de la TV reste forte.

Au cours des dix premiers mois de l’année 2006, l’audience de la télévision s’est stabilisée au niveau record atteint ces trois dernières années. La durée d’écoute de la télévision auprès des individus âgés de ‘4 ans ou +’ est de 3 heures et 21 minutes en moyenne chaque jour. En 10 ans, la durée d’écoute par individu a progressé de 26 minutes par jour !

Sur un an, la durée d’écoute est en hausse auprès des ménagères âgées de moins de 50 ans (+ 5 min/jour), des femmes âgées de 25 à 34 ans et des femmes actives (+ 4 min/j), des hommes âgés de 35 à 59 ans (+ 3 min/j) ou des résidants des grandes agglomérations de plus de 100 000 habitants (+ 2 min/j).

Dans les 24,73 millions de foyers équipés, la TV a été regardée 5 heures 34 minutes (stable sur un an) par jour par l’un et/ou l’autre des 2,3 individus, âgés de ‘4 ans ou +’, présents en moyenne dans chaque foyer TV métropolitain.

Durée d’écoute par individu [Médiamat/Médiamétrie]
Individus âgés de ‘4 ans ou +’

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

Oct.

3h05

2h57

3h00

3h01

3h07

3h11

3h12

3h23

3h21

3h25

3h30

3h27

3h27

3h23

Janv.-oct.

2h53

2h55

2h57

2h55

2h55

3h03

3h05

3h10

3h14

3h17

3h17

3h21

3h23

3h21

 La durée d’écoute des personnes âgées de ‘4 ans ou plus’ vivant dans les 9,7% des foyers équipés d’au moins un adaptateur TNT est de 3 heures 17 minutes en moyenne par jour sur septembre-octobre 2006 [3] (+ 1 min/j vs l’ensemble des individus équipés TV sur la même période).

 L’audience TV des enfants âgés de 4 à 14 ans durant ces premières vacances de l’année scolaire 2006/2007 est restée parfaitement stable à 2 heures et 42 minutes quotidiennes en moyenne [4].

Année après année, ces hauts niveaux d’audience traduisent de manière cohérente le fait que plus de la moitié des Français (54%) se déclarent  satisfaits des programmes diffusés par la télévision  (51% en 2004, 46% en 2005). De même, auprès des 47% des individus connectés à haut débit à leur domicile en 2006, 56% d’entre eux ont le sentiment de passer devant la télévision au moins  autant  voire  plus de temps qu’avant  [5].

Forts du financement publicitaire des annonceurs pour une part significative, les investissements constants et croissants des chaînes dans leurs grilles de programmes sont ainsi appréciés par les téléspectateurs, qui consacrent à la seule télévision 41,2% de leur temps consacrés aux médias [6] avant toute autre pratique multimédia (19,6%) et davantage que les autres médias réunis : radio, Internet, presse et cinéma.

  • Janvier-octobre 2006 : les investissements publicitaires TV progressent de 5,9% à 4,4 Mds €.

En octobre 2006, les annonceurs ont investi 546,5 M€ bruts pour promouvoir leurs produits et services sur les six chaînes nationales historiques, soit une progression de 5,6% sur un an (+ 28,8 M€).

Ce 10ème mois est traditionnellement le plus investi de l’année. Sans préjuger des mois de novembre et décembre à venir, octobre 2006 emporte le record absolu d’investissements publicitaires TV mensuels depuis l’introduction de la publicité TV en 1968, précédemment détenu par ce mois de mai 2006 (541,4 M€). En dix ans, les investissements publicitaires bruts sur ce mois d’octobre ont augmenté de 62,3% en €uros courants, soit 209,8 M€ bruts de plus qu’en octobre 1996.

En cumulés, entre janvier et octobre 2006 [7], les investissements publicitaires bruts TV progressent remarquablement et totalisent 4,42 Mds €, soit + 5,9% sur un an, représentant 245,0 M€ bruts supplémentaires investis à la télévision vs la même période 2005. Il faut remonter aux années 1999 et 2000 pour retrouver ces niveaux de recettes publicitaires brutes supplémentaires sur 10 mois pour les 6 chaînes nationales historiques : respectivement + 293,7 M€ à fin octobre 1999 et + 291,6 M€ à fin octobre 2000.

  • Janvier-octobre 2006 : les secteurs annonceurs.

 

 

en M€

 

en M€

 

 

 

Total janvier-octobre 2005

      4 176  

 

      4 421  

Total janvier-octobre 2006

 

1

ALIMENTATION

      1 064  

 

      1 007 

ALIMENTATION

1

2

HYGIENE BEAUTE

         602  

 

         615  

HYGIENE BEAUTE ì

2

3

EDITION

         388  

 

         427  

EDITION ì

3

4

TRANSPORT

         385  

 

         427  

TELECOMMUNICATIONS ì

4

5

SERVICES

         280  

 

         405  

TRANSPORT ì

5

[TNS Media Intelligence]

Ces dix premiers mois de l’année 2006 confirment les tendances observées depuis plusieurs mois ;
– les annonceurs des Télécommunications ont augmenté de 149 M€ leurs investissements à la télévision, soit une hausse de 53,7%. Ce secteur compte pour 61% de la croissance de la publicité TV en 2006.

Ils rejoignent les secteurs toujours fidèles à la télévision de : l’Alimentation (en hausse de 1,8% sur le mois d’octobre 2006), l’Hygiène-Beauté (en croissance de 14,0% en octobre 2006 vs octobre 2005) et l’Edition musicale et vidéo (en progression de 17,1% en octobre 2006).

– les constructeurs automobiles et d’équipements des véhicules du secteur du Transport maintiennent leurs soutiens publicitaires et promotionnels à la télévision en accroissant de 20,6 M€ bruts leurs budgets depuis le début de l’année 2006, soit + 5,4% (+ 3,1% sur le mois d’octobre 2006).

– représentant la 2ème plus forte croissance en valeur absolue après les Télécommunications, les Services progressent de 74,5 M€ sur les dix premiers mois de l’année 2006, soit + 26,6%, à 354,1 M€ bruts (+ 16,1% en octobre 2006 vs octobre 2005).

  • Janvier-octobre 2006 : 604,9 M€ bruts sont investis sur les chaînes Cab/Sat/TNT [8]

Les annonceurs investissent 12,0% de leur budget publicitaire télévisé sur au moins une des 81 chaînes diffusées sur le câble, le satellite, la TNT et l’ADSL. En octobre 2006, 84,8 M€, soit 13,4% du budget brut total TV, ont été investis sur ces mêmes chaînes.

1312 annonceurs ont communiqué sur les chaînes numériques, dont 754 – qui pèsent 91% des investissements publicitaires de ces dernières – présents à la fois sur les chaînes nationales historiques et les chaînes numériques.

Depuis le 1er janvier 2006, l’investissement moyen par marque active sur les chaînes de complément (hors chaînes nationales historiques) est de 170 K€ bruts ; il est même de 82 K€ pour les produits ou services communiquant exclusivement sur ces chaînes. Le ticket d’entrée à la télévision est donc particulièrement attractif.
[YACAST]

  • Janvier-octobre 2006 : le nombre de messages de parrainage [9] TV est en hausse de 4,1%.

Les trois premières Familles actives sont à ce jour :
1. Services (+ 56%) – 2. Distribution (+ 1%) – 3. Alimentation (-9%).
La croissance des messages de parrainage de programmes TV par les secteurs des Télécommunications (+ 22%) est conforme à celle de leurs investissements publicitaires TV  classiques .

Tableau de bord de la publicité TV – janvier-octobre 2006
(TNS Media Intelligence : six chaînes nationales hertziennes)

>> 884 annonceurs ont communiqué sur 3 586 produits ou services.

>> Le budget moyen investi par produit est de 1 232,8 K€.

>> Le coût/GRP (base 30 secondes [10]) auprès du public des ménagères âgées de moins de 50 ans est de 3 932 €uros bruts (+ 4,1%). Ces trois dernières années, cet indicateur référent a progressé de 1,9% par an en moyenne. Les individus CSP+ affichent un coût/GRP à 6 084 €uros (+ 4,4%).
Le coût pour mille téléspectateurs (4 ans ou +) est de 7,88 € bruts.

 

[1] Médiamat/Médiamétrie

[2] TNS Media Intelligence : données brutes avant remises et dégressifs, hors chaînes câble, satellite, TNT, espaces régionaux et commercialisations spécifiques

[3] Médiamétrie/Médiamat du 4 septembre au 29 octobre 2006. Rappel : 1er trimestre = 4h02 et 2ème trimestre = 3h29.

[4] Médiamétrie/Médiamat du 25 octobre au 5 novembre 2006 vs du 22 octobre au 2 novembre 2005.

[5] TNS Sofres / Télérama  les Français et la télévision  : échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans ou plus. 

[6] Médiamétrie/Le temps des médias 2006 – individus âgés de 15 ans ou plus.

[7] Janvier 2006 vs 2005 = + 4,0% ; février 2006 = – 3,2% ; mars 2006 = + 5,0%, avril 2006 = + 10,9%, mai = + 15,5%, juin = + 4,9%, juillet = + 9,3%, août = – 1,1%, septembre = + 4,5%, octobre = + 5,6%.

[8] Yacast : données brutes en pige 24h/24 de 23 chaînes CabSatTNT + 58 autres chaînes numériques à partir des informations déclaratives des régies publicitaires TV

[9] Données sur le parrainage TV incluant : TF1, France 2, France 3, Canal +, France 5, M6 & Arte.
 
[10] Hors commercialisations spécifiques, établis sur la base des Tarifs 1/A.

Droits de reproduction et de diffusion réservés Š SNPTV www.snptv.org