SNPTV

Communiqué SNPTV 1er semestre 2006 : audience et publicité TV



   


Si vous ne lisez pas ce mèl, vous pouvez télécharger le communiqué
en
cliquant ici !

Boulogne-Billancourt, le 11 juillet 2006

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-après le Communiqué de Presse du SNPTV relatif au bilan de l’audience TV et de la publicité TV pour le mois de juin 2006 et pour le 1er semestre 2006.

 ____________________________________________________________________________________

è Le Syndicat National de la Publicité TéléVisée regroupe sept régies publicitaires des TV : chaînes hertziennes nationales, chaînes thématiques et services interactifs. Chaque mois, le SNPTV dresse un bilan des performances de la publicité TV associées à l’audience du média.

Bien à vous.

Contact presse : Stéphane Martin

T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1

1, quai du Point du Jour
F-92656 Boulogne Cedex
fax : +33 (0)1 41 41 43 30
courriel :
smartin@snptv.org


1er semestre 2006 : audience TV toujours au plus haut et publicité TV en progression

 

è Le public des individus âgés de ‘4 ans ou +’ a regardé la TV 3 h 31 min par jour (stable) [1].

è Les annonceurs ont investi 2,80 Mds € dans les écrans des chaînes hertziennes nationales (+ 6,5%) [2].

¡          1er semestre 2006 : l’audience de la TV reste incontestablement forte.

 

En juin 2006, soutenue notamment par une actualité sportive gagnante, la durée d’écoute quotidienne de la télévision auprès des individus âgés de ‘4 ans ou +’ est de 3 heures et 12 minutes. Elle s’inscrit en hausse de 4 minutes par jour vs juin 2005. Un nouveau record pour un mois de juin est ainsi établi.

Sur les six premiers mois de l’année 2006, la durée d’écoute TV moyenne s’est stabilisée au même niveau de performance que 2005 : le public des individus âgés de ‘4 ans ou +’ a regardé quotidiennement la télévision 3 heures et 31 minutes. En 10 ans, la durée d’écoute par individu a progressé d’une demi-heure par jour !

La durée d’écoute est plus particulièrement en hausse auprès des femmes âgées de 25 à 34 ans et des ménagères âgées de moins de 50 ans (+ 7 minutes/jour), des femmes actives
(+ 6 minutes/jour) ou des hommes âgés de 35 à 59 ans (+ 5 minutes/jour).

Dans les 24,73 millions de foyers équipés, la TV a été regardée 5 heures 48 minutes par jour par l’un et/ou l’autre des 2,3 individus, âgés de 4 ans ou plus, présents en moyenne dans chaque foyer TV métropolitain.

Durée d’écoute par individu [Médiamat/Médiamétrie]
Individus âgés de ‘4 ans ou +’

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

juin

2h33

2h43

2h43

2h40

2h48

3h02

2h55

3h04

3h03

3h10

3h01

3h10

3h08

3h12

1er sem.

2h57

3h02

3h03

3h04

3h02

3h11

3h15

3h15

3h22

3h26

3h24

3h28

3h31

3h31


La durée d’écoute des individus âgés de 4 ans ou plus bénéficiant d’une offre élargie d’au moins 15 chaînes est de 3 heures 33 minutes en moyenne par jour durant la période d’étude de la dernière vague du MédiaCabSat [3].

¡          L’audience des chaînes du câble et du satellite

Au 11ème pointage du 4 juillet 2006 :

          15 960 000 individus âgés de 4 ans ou plus sont abonnés au câble
(15 chaînes ou plus) ou au satellite : une pénétration de l’offre élargie de 28,5% auprès de tous les individus « équipés TV » France entière ; dont 2 625 000 enfants abonnés âgés de 4 à 14 ans (33,1% des enfants).

          En moyenne du lundi au dimanche et sur l’ensemble de la journée TV (3h à 27h, soit 3h le lendemain matin), les abonnés à une offre élargie consacrent :
* 36,9% de leur écoute TV aux chaînes de complément,
* 63,1% aux chaînes hertziennes nationales historiques (quel que soit leur mode de réception).

 

 

¡          1er semestre 2006 : la publicité TV, plus que jamais la valeur sûre des marques

Sur le seul mois de juin 2006, les annonceurs ont investi un montant record de 471,7 M€ bruts pour promouvoir leurs produits et services sur les six chaînes hertziennes nationales historiques, soit une progression de 4,9% sur un an (+ 22,0 M€).

Le 2ème trimestre 2006 montre une accélération de la croissance (+ 10,5%) grâce aux 144,0 M€ additionnels investis en publicité TV, après un 1er trimestre 2006 légèrement positif (+ 2,2%). Cette expansion à deux chiffres sur un trimestre, d’une année sur l’autre, n’était plus atteinte depuis le 4ème trimestre 2002 (+ 11,5%).

Au cours du 1er semestre 2006, les investissements publicitaires bruts TV continuent de progresser et totalisent 2 799M€, soit + 6,5% [4] sur un an représentant une hausse brute de 172,0 M€ vs la même période 2005.

 

¡          Les secteurs annonceurs des 6 premiers mois de 2006 :

Ce 1er semestre 2006 est marqué par la montée en puissance des annonceurs des Télécommunications, dorénavant troisième Famille à la télévision, après l’Alimentation (640,2 M€) et la Toilette-Beauté (377,7 M€), secteurs toujours fidèles. En croissance de 77% sur les 6 premiers mois de 2006, les investissements publicitaires TV des Télécommunications de 284,0 M€ ont bénéficié principalement :
– d’une concurrence nouvelle dans le secteur des Renseignements téléphoniques :
57,6 M€
bruts, inexistants à la même époque en 2005 ;
– d’une compétition accrue dans l’univers de la Convergence (offres multi-play) :
103,5 M€ soit
+ 75,9% vs le 1er semestre 2005 ou de la Téléphonie mobile :
65,1 M€
soit + 31,3% en un an ;
– d’une innovation débridée des fournisseurs de contenus SMS et interactivité :
33,0 M€ soit + 89,0%.

Quatrième secteur annonceur, le secteur Transport soutient à la télévision ses lancements ou ses opérations commerciales en investissant 274,5 M€ en hausse de 7,9% sur un an. Tant les secteurs automobile (+ 5,4%), l’équipement électrique (cf. GPS) (+ 206,3%), les pneumatiques (+ 132,0%) que les motos & cycles (x 25) ont animé la publicité TV de ce secteur.

Enfin, l’Edition (238,3 M€) et les Services (237,4 M€) progressent aussi respectivement de 8,3% et 31,9%.

A leur échelle d’investissements publicitaires, la confiance manifestée par d’autres secteurs économiques pour la télévision est tout autant remarquable pour soutenir leurs ventes et la consommation des ménages en :
Voyage-Tourisme (59,4 M€) = + 11,8%
Pharmacie-Médecine
(50,9 M€) = + 27,2%
Audiovisuel-Photo-Cinéma (24,9 M€) = + 49,7%
Equipement Matériel Sport
(23,1 M€) = + 66,5%
Energie (21,2 M€) = + 15,7%.

Tableau de bord de la publicité TV – 1er semestre 2006
(TNS Media Intelligence : six chaînes nationales hertziennes historiques)

è 750 annonceurs (+ 1,1%) ont communiqué sur 2 587 produits ou services (+ 2,0%).

è Le budget moyen investi par produit est de 1 081,9 K€.

è Le coût/GRP (base 30 secondes) auprès du public des ménagères âgées de moins de 50 ans est de 3 981 €uros bruts (+ 3,1%). Ces 10 dernières années, cet indicateur référent a progressé de 2,1% par an en moyenne, au rythme de l’indice des prix de l’économie. Les individus CSP+ affichent un coût/GRP maîtrisé à 6 101 €uros (+ 1,9%).
Le coût pour mille téléspectateurs (4 ans ou +) est de 7,94 € bruts.



[1] Médiamat/Médiamétrie

[2] TNS Media Intelligence : données brutes avant remises et dégressifs, hors chaînes câble, satellite, TNT, espaces régionaux et commercialisations spécifiques.

[3] MédiaCabSat/Médiamétrie – du 26 décembre 2005 au 11 juin 2006.

[4] Janvier 2006 vs 2005 = + 4,0% ; février 2006 = – 3,2% ; mars 2006 = + 5,0%, avril 2006 = + 10,9%, mai = + 15,5%, juin = + 4,9%.

   Droits de reproduction et de diffusion réservés Š SNPTV

http://www.snptv.org  

Pour vous désinscrire, cliquez ici