SNPTV

Communiqué SNPTV 1er semestre 2004 : audience et publicité TV



   

Si vous ne lisez pas cet e-mail, vous pouvez télécharger le communiqué en cliquant ici !

Boulogne-Billancourt, le 13 juillet 2004

 

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-après le Communiqué de Presse du SNPTV relatif au premier bilan de l’audience TV et de la publicité TV en juin et pour le 1er semestre 2004.

 

_______________________________________________________________________________________

è Le Syndicat National de la Publicité TéléVisée regroupe sept régies publicitaires des TV : chaînes hertziennes nationales, chaînes thématiques et services interactifs. Chaque mois, le SNPTV dresse un bilan des performances de la publicité TV associées à l’audience du média.

 

Bien à vous.

  

è Si vous souhaitez recevoir la lettre d’information du SNPTV  vuàlatél頝,
envoyez-nous vos coordonnées à :
pubtv@snptv.org.

 

Bien à vous.

Contact presse : Stéphane Martin

T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1

1, quai du Point du Jour
92656 Boulogne Cedex
fax : +33 (0)1 41 41 43 30
courriel :
smartin@snptv.org


1er semestre 2004 : croissance conjointe de l’audience et de la publicité TV

è Le public des individus âgés de ‘4 ans ou +’ a regardé la TV 3 h 28 min par jour (+ 4 min)
è + 6,5% investis en publicité TV vs 1er semestre 2003 à 2,65 Mds € bruts

 

 ¡          Juin 2004 : l’audience TV retrouve son plus haut niveau de juin 2002 [1].

Plus de 1,5 million de téléspectateurs supplémentaires chaque jour ont regardé la télévision en juin 2004. La durée d’écoute des individus âgés de ‘4 ans ou plus’ atteint les 3h10 par jour, en forte hausse vs juin 2003 (+ 9 minutes, soit + 4,9%). Partagée par la quasi totalité des tranches d’âge adulte, cette croissance est encore plus prononcée auprès du public féminin : + 12 minutes (+ 6,2%) à 3 heures 33 minutes par jour.

La durée d’écoute est particulièrement en hausse auprès du public des Ménagères âgées de moins de 50 ans (+ 16 minutes/jour), des Responsables des achats âgées de moins de 60 ans (+ 17 minutes/jour) ou des jeunes Femmes âgées de 15 à 24 ans (+ 21 minutes/jour).

Durée d’écoute par individu [Médiamat/Médiamétrie] – Individus âgés de
‘4 ans ou +’

 

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

juin

2h33

2h43

2h43

2h40

2h48

3h02

2h55

3h04

3h03

3h10

3h01

3h10
ì

1er semestre

2h57

3h02

3h03

3h04

3h02

3h11

3h15

3h15

3h22

3h26

3h24

3h28

ì

¡          1er semestre 2004 : près de 46,5 millions de téléspectateurs ont regardé au moins une fois par jour la télévision.

Sur les six premiers mois de l’année 2004, la durée d’écoute par individu a enregistré une progression de quatre minutes (vs 1er semestre 2003) et atteint un nouveau niveau record à raison de 3 heures et 28 minutes par jour auprès du public des individus âgés de ‘4 ans ou +’ (soit en 11 ans, plus d’1/2 heure de plus par jour passée à regarder la télévision). Une météo moins clémente qu’au cours du 1er semestre 2003 ainsi qu’un événement sportif fédérateur (Euro 2004 [2]) ont réuni en juin les Français devant leur télévision.

¡          L’audience des chaînes thématiques (7ème MédiaCabSat/Médiamétrie)

Les résultats de l’audience des chaînes du câble et du satellite de la 7ème vague MédiaCabSat/Médiamétrie communiqués le 6 juillet dernier, confirment que :

26,4% des individus âgés de ‘4 ans ou +’ équipés d’une TV (soit 14 233 000 individus) sont abonnés à une offre élargie de programmes. En un an, 1 174 000 individus supplémentaires (+ 9,0%) se sont abonnés à une offre élargie de programmes (15 chaînes ou plus).

Ces abonnés répartissent leur temps passé devant la TV sur les :
* chaînes thématiques à 35,2% (+ 1,1 point par rapport à l’année précédente),
* chaînes nationales (quel que soit le mode de réception) à 64,8%.


 

¡          Juin et 1er semestre 2004 : la bonne audience TV accompagne la croissance des investissements publicitaires TV [3].

Ce mois de juin 2004 affiche aussi un record en termes de volume d’investissements publicitaires TV. Les annonceurs ont investi 459,8 M€ bruts en publicité TV en hausse de 8,2% vs juin 2003 (hors taxes, hors remises et dégressifs, hors chaînes thématiques et espaces régionaux).

Avec un cumul de 2,6 Mds € (soit + 161 M€ vs janvier-juin 2003), le premier semestre 2004 totalise déjà plus de l’ensemble des investissements bruts TV de toute l’année 1993 (2,5 Mds €).

 

Millions €

% vs n-1

juin 2004

        459,8  

+ 8,2%

1er semestre 2004

     2 646,1  

+ 6,5%

 

Evolution des investissements publicitaires TV bruts (en Mds €) sur 6 ans
1er semestre 1999 – 1er semestre 2004

 

Milliards €

Croissance

1er semestre 1999

2,12

1er semestre 2000

2,36

+ 11,2%

1er semestre 2001

2,27

– 3,9%

1er semestre 2002

2,33

+ 2,6%

1er semestre 2003

2,49

+ 6,7%

1er semestre 2004

2,65

+ 6,5%

1er sem 2004 vs 1999

 

+ 24,6%


Les annonceurs des familles ‘alimentation’ (+ 10,2%), ‘toilette-beauté
(+ 8,0%) et ‘transport’ (+ 7,7%)
réunis contribuent pour plus de la moitié au total de la publicité TV, soit respectivement 29% (+ 71,6 M€), 15% (+ 29,2 M€) et 9% (+ 17,5 M€) des investissements publicitaires TV totaux. Ils concourent aussi à près de ž (73,6%) de la croissance brute enregistrée ce premier semestre en publicité TV. 

A noter : les bonnes performances de la famille ‘télécommunication au 1er semestre 2004 dont les investissements ont progressé de 31,8%, soit en valeur + 31,9 M€ et ont atteint 132,3 M€.

– Logiquement, les annonceurs du secteur ‘équipement matériel sport’ doublent (+ 91,9%) leurs investissements publicitaires TV à 19,8 M€ bruts au cours de ce 1er semestre 2004.

– Un autre secteur multiplie par deux (+ 90,7%) sa présence à la télévision (en valeur) : l’’information-media a investi sur les 6 premiers mois de l’année 2004 : 101,8 M€ (+ 48,4 M€).

 

¡          Les nouveaux secteurs de la publicité TV :

Depuis le 1er janvier dernier [4], la presse, la distribution et l’édition littéraire ont investi 52,1 M€ [5] répartis de la façon suivante : 70 quotidiens et magazines : 48,2 M€ (dont 93,4% sur les chaînes nationales), 14 distributeurs : 3,4 M€ et 14 livres : 517 K€.

 

Tableau de bord de la publicité TV : 1er semestre 2004
[TNS Media Intelligence]

 

è 2 646 M€ d’investissements publicitaires bruts TV (+ 6,5%)
(en 14 ans (vs 1er semestre 1990), la publicité TV a progressé de 138%)


è 703 annonceurs (+ 6,8%) ont communiqué sur 2 570 produits ou services
(+ 0,2%)

(1 595 produits communiquaient en TV de janvier à juin  1990)

è Le budget moyen investi par produit est de 1,0 M€

è Le tarif moyen d’un spot TV est de 9 868 €

è Le coût/GRP [6] auprès du public des ménagères âgées de moins de 50 ans est en baisse de 4,2% à
3 850 €uros bruts

è Le coût pour 1000 individus âgés de ‘4 ans ou +’ est de 7,7 €

è Le parrainage des émissions de TV – qui n’est pas inclus dans la valorisation des investissements publicitaires bruts – est en hausse au cours des cinq premiers mois de l’année : + 2,0% en nombre de messages en particulier pour les familles télécommunication (+ 99%) et alimentation (+ 70%).

 

 

è Retrouvez le bilan complet de l’audience TV et de la publicité TV au 1er semestre 2004 dans la lettre d’information  vuàlatél頝 publiée en août 2004.

 



[1] Médiamat/Médiamétrie – Coupe du Monde de Football du 31 mai au 30 juin 2002 – Elections législatives : 9 et 16 juin
[2] Euro de football du 12 juin au 4 juillet 2004

[3] Résultats TNS Media Intelligence (parrainage TV exclu) établis aux prix bruts tarifs hors taxes, hors remises et dégressifs.

[4] Depuis du 1er janvier 2004, le décret n° 2003-960 du 7 octobre 2003 a modifié le décret n° 92-280 du 27 mars 1992.

[5] Yacast : 6 chaînes nationales et 20 chaînes thématiques.

[6] Le coût du GRP (base 30 secondes) est l’indicateur économique communément utilisé
en France rapportant le tarif brut d’un spot de 30 secondes à l’audience de l’écran publicitaire.

 

   Droits de reproduction et de diffusion réservés Š SNPTV

http://www.snptv.org  

Pour vous désinscrire, cliquez ici