SNPTV

Communiqué SNPTV 1er quadrimestre 2006 : audience et publicité TV



   


Si vous ne lisez pas ce mèl, vous pouvez télécharger le communiqué
en
cliquant ici !

Boulogne-Billancourt, le 9 mai 2006

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-après le Communiqué de Presse du SNPTV relatif au bilan de l’audience TV et de la publicité TV pour le mois d’avril 2006 et le premier quadrimestre 2006.

 ____________________________________________________________________________________

è Le Syndicat National de la Publicité TéléVisée regroupe sept régies publicitaires des TV : chaînes hertziennes nationales, chaînes thématiques et services interactifs. Chaque mois, le SNPTV dresse un bilan des performances de la publicité TV associées à l’audience du média.

Bien à vous.

Contact presse : Stéphane Martin

T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1

1, quai du Point du Jour
F-92656 Boulogne Cedex
fax : +33 (0)1 41 41 43 30
courriel :
smartin@snptv.org


1er quadrimestre 2006 : stabilité de l’audience TV record et forte reprise de la publicité TV

è Le public des individus âgés de ‘4 ans ou +’ a regardé la TV 3 h 39 min par jour (- 1 min/j) [1]

è Les annonceurs ont investi 1,76 Mds € dans les écrans des chaînes hertziennes nationales (+ 4,5%) [2]


 

 

¡          1er quadrimestre 2006 : l’audience de la TV est stable.

Tout au long du premier quadrimestre 2006, la durée d’écoute TV s’est stabilisée au niveau record de 2005 : le public des individus âgés de ‘4 ans ou +’ a regardé quotidiennement la télévision
3 heures et 39 minutes. En 10 ans, leur durée d’écoute aura progressé de 28 minutes par jour !

De janvier à avril 2006, la durée d’écoute TV est plus particulièrement en hausse auprès des femmes actives (+ 7 minutes/jour), des ménagères âgées de moins de 50 ans (+ 6 minutes/jour) ou aussi des individus de Catégories Socio Professionnelles supérieures (+ 4 minutes/jour).

Durée d’écoute par individu [Médiamat/Médiamétrie] – Individus âgés de ‘4 ans ou +’

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

avril

2h53

3h02

3h01

2h56

2h55

3h10

3h14

3h17

3h22

3h22

3h16

3h23

3h28

3h21

1er quadri.

3h06

3h10

3h12

3h11

3h08

3h19

3h24

3h21

3h30

3h32

3h32

3h35

3h40

3h39

A noter : les résultats d’audience, pour le 1er trimestre 2006 [3], de l’ensemble des chaînes présentes en gratuit sur la TNT (à ce jour 18 chaînes) mettent une nouvelle fois en évidence, chez les individus vivant dans un foyer équipé d’un adaptateur TNT, une consommation TV supérieure de 17 minutes à celle de l’ensemble de la population française équipée TV.

 

¡          Avril 2006 : très forte progression de la publicité TV.

Depuis septembre 2005 – à l’exception de février 2006 – les investissements publicitaires à la télévision consolident leur reprise. Au mois d’avril 2006, les annonceurs accélèrent en investissant un montant record pour un mois d’avril de 505,0 M€ pour promouvoir leurs produits et services sur les six chaînes hertziennes nationales historiques, en hausse de 10,9% sur un an. Aux côtés des télécommunications toujours aussi dynamiques (+ 77,8%, soit + 23,5 M€), ce sont surtout les annonceurs de la grande consommation alimentaire (boissons et alimentation) qui ont particulièrement soutenu la croissance en contribuant à près de la moitié (47,9%) des 49,5 M€ bruts supplémentaires investis en TV.

 

è Au total sur les quatre premiers mois de l’année les investissements publicitaires bruts TV sont en hausse sensible et totalisent 1 785,9 M€  soit + 4,5% [4] vs la même période 2005.

 

1er quadrimestre 2006 : les secteurs annonceurs en publicité TV

 

Les familles alimentation et toilette-beauté sont toujours fidèles à la publicité télévisée et représentent les deux plus importants secteurs annonceurs avec respectivement 23,1% et 12,8% des investissements totaux en télévision hertzienne nationale historique.

– Les annonceurs de la famille des télécommunications représentent la plus forte progression exprimée en investissements bruts + 84,1 M€, soit + 83,1 % vs janvier-avril 2005 pour atteindre 185,3 M€. Troisième famille annonceurs, les télécommunications représentent dorénavant 10,4% des investissements bruts TV totaux (5,9% au 1er quadrimestre 2005). Les secteurs renseignement téléphonique (+ 46,2 M€, + 100%), convergence télécommunication [3] (+ 18,0 M€, + 41,1%), téléphonie mobile (+ 12,9 M€, + 51,9%) et SMS et interactivité (+ 12,6 M€, + 113,6%) ont participé activement à cette croissance.
Le record de l’année 2000 pour ce secteur est donc dépassé : 136,9 M€ bruts investis de janvier à avril 2000.

– Parmi les fortes hausses d’investissements TV, la famille des services a investi 157,4 M€ soit + 35,1 M€ (+ 28,7%). Le secteur de la banque de détail a stimulé cette famille en progressant de + 32,4 M€ (+ 68,1%) !

– La famille édition a investi en TV 181,7 M€ bruts, soit + 17,0 M€ (+ 10,3%).

– Enfin, la famille boissons est particulièrement présente dans les écrans de télévision et progresse de 7,6 M€ (+ 22,8%) pour atteindre 41,2 M€… avant même l’arrivée des journées plus chaudes.

 

Tableau de bord de la publicité TV – 1er quadrimestre 2006
(TNS Media Intelligence : chaînes nationales hertziennes historiques)

è 646 annonceurs ont communiqué sur 1 970 produits ou services.

 

è Le budget moyen investi par produit est de 906,6 K€.

 

è Le coût/GRP (base 30 secondes) auprès du public des ménagères âgées de moins de 50 ans est en très légère hausse (+ 1,3%) à 3 623 €uros bruts. Les individus CSP+ affichent un coût/GRP stable à 5 437 €uros. Le coût pour mille téléspectateurs (4 ans ou +) est de 7,18 €.



[1] Médiamat/Médiamétrie

[2] TNS Media Intelligence

[3] Médiamétrie du 2 janvier au 2 avril 2006 – individus âgés de ‘4 ans ou +’

[4] Janvier 2006 vs 2005 = + 4,0% ; février 2006 = – 3,2% ; mars 2006 = + 5,0%.

[5] p.e. offres multi-play

   Droits de reproduction et de diffusion réservés Š SNPTV

http://www.snptv.org  

Pour vous désinscrire, cliquez ici